À la découverte des écomatériaux : le lin et le chanvre

Cette semaine, Index Design s'intéresse aux fibres végétales de lin et de chanvre et à leurs différentes utilisations dans les domaines de la construction et du design. Portrait de ces deux écomatériaux durables et performants qui commencent peu à peu à se développer au Québec.

Les cultures du lin et du chanvre industriel font leur grand retour ces dernières années dans les champs du Québec, dans la région du Bas-St-Laurent pour le lin et du Saguenay-Lac-St-Jean pour le chanvre. Si ces plantes sont principalement cultivées pour la commercialisation de leur graine dans le domaine de l'alimentation, leur fibre devient aujourd'hui de plus en plus convoitée.

Construire avec le chanvre et le lin.

Photo : Émilie Bergeron, Art du chanvre

La compagnie Nature Fibres s'est lancée depuis peu dans l'exploitation de la fibre de chanvre et propose des panneaux d'isolation flexibles, des panneaux acoustiques, des blocs de maçonnerie et des feutres de sous-plancher. Sébastien Bellec, qui est à l'origine de cette première compagnie de production industrielle d'écomatériaux en Amérique du Nord, indique que ses équipements de transformation développent aujourd'hui des produits de nappage en chanvre, mais pourront plus tard transformer d'autres fibres végétales comme le lin.

Les avantages de la construction à base de lin ou de chanvre sont nombreux : légèreté, forte résistance mécanique, isolation thermique, absorption phonique et perméabilité à la vapeur d'eau. Ce sont des matériaux naturellement répulsifs pour les insectes et qui ne sont aucunement dangeureux pour la santé des occupants. 

Anthony Néron ne tarit pas d'éloges sur cet écomatériau qu'il qualifiait lors d'une entrevue avec Index-Design en mars dernier de ressource « abondante, généreuse et garantie ». Sa compagnie Art du chanvre se spécialise dans la construction et le design architectural en chanvre. 

Photo : Émilie Bergeron, Art du chanvre

Design composite : du mobilier et des objets en lin et en chanvre

Côté design, il faut traverser l'Atlantique pour arriver à trouver du mobilier ou des objets qui utilisent de la fibre de chanvre ou de lin.

La plus célèbre pièce utilisant ces écomatériaux est la Hemp Chair, une création du studio allemand Aisslinger pour la compagnie italienne Morosso. Cette chaise monobloc est composée d'un mélange de fibres naturelles (chanvre et kenaf) et de résine biologique.

Photo : Studio Aisslinger

La designer néerlandaise Christien Meindertsma a aussi travaillé avec la fibre de lin, en étroite collaboration avec la compagnie Enkev, afin de concevoir la Flax Chair pour Label Breed. Fabriquée à partir d’un composite de lin et de bioplastique, cette chaise biodégradable a été pensée afin de ne générer aucune perte : la feuille sert d'assise et les chutes sont réutilisées pour former les pattes.

Photo : Studio Aandacht

Les M Studio et ses deux jeunes designers d'origine française Céline Merhand et Anaïs Morel proposent le vide-poche Brieg. Léger et empilable, il est réalisé à partir d'un matériau biocomposite de lin et de résine de maïs. 

Photo : Les M Studio

Louis Aspar du Studio Louis Morgan s'est également beaucoup intéressé au lin. Ses réalisations mêlent artisanat et conception numérique.

Photo : Studio Louis Morgan

__________

Sources: Le Rendez-vous des Écomatériaux à Asbestos, 17 et 18 octobre 2017. Conférence de Sébastien Bellec de Nature Fibres. / Site Web: Le lin et le chanvre européens.

Photo d'ouverture: Michel Bonvin, studio Aisslinger, Hemp Chair.

__________

Voir aussi
À la découverte des écomatériaux: la laine de mouton
À la découverte des écomatériaux: la cellulose
À la découverte des écomatériaux: le verre recyclé
À la découverte des écomatériaux: le mycélium
À la découverte des écomatériaux: les algues
À la découverte des écomatériaux: la paille
À la découverte des écomatériaux: les fibres de fruits et légumes

comments powered by Disqus