Le télétravail au quotidien: les éléments-clés pour un poste ergonomique

Le confinement nous contraint à de multiples modifications de nos modes de vies et d’organisation. Le travail en fait partie. Une partie des transformations que nous sommes obligés de faire à court terme va permettre demain, lorsque l’économie aura redémarré, d’utiliser ces nouveaux modes d’organisation pour réduire les émissions liées à l’hypermobilité de nos sociétés, un gain indéniable pour notre planète. Ainsi, le télétravail est certainement l’opportunité de repenser les espaces de travail à plus long terme, à la maison notamment, tout en plaçant le bien-être au centre de l’équation. Un expert donne les éléments-clés pour un poste de travail ergonomique.

 

Patrick Vincent

DESS, CCPE
Ergonome certifié, président de Vincent Ergonomie et de Vincent Innovation
Impliqué dans le domaine du bâtiment durable depuis 2005, bénévole pour le CBDCa-Québec.

Avec la pandémie du COVID-19 et le ralentissement des activités, plusieurs satellites ont démontré la diminution significative du dioxyde d’azote (NO2). L’Observatoire de la NASA a noté une diminution de 30 % des valeurs de NO2, en Chine, par rapport à avril 2019! Le télétravail occasionne moins de déplacements ce qui permet de réduire les gaz à effets de serre (GES). En choisissant adéquatement ses matériaux, en achetant local ou en recyclant certains éléments pour concevoir son bureau à domicile, il est possible de réduire encore plus son empreinte écologique.

Un environnement ergonomique à la maison

Que nous soyons en télétravail ou au bureau, les objectifs demeurent les mêmes: être efficace, productif, connecté, et ce tout en étant dans un espace propice au bien-être.

Faire du télétravail permet certes une meilleure conciliation travail-famille, mais le bien-être de l’employé passe aussi par un environnement ergonomique à la maison. Bien que l’employé travaille à domicile, l’employeur n’est pas dispensé de ses obligations en matière de santé et de sécurité au travail. Un poste de travail ergonomique permet d’éviter des problèmes musculosquelettiques et oculo-visuels.

Au début du confinement, plusieurs travailleurs ont dû improviser leur espace de travail. Avec le temps qui passe, le télétravail s’impose pour plusieurs et il devient plus important de tenter d’appliquer les recommandations ergonomiques. Ultimement, que nous soyons en télétravail ou au bureau, les objectifs demeurent les mêmes: être efficace, productif, connecté, et ce tout en étant dans un espace propice au bien-être. 

Poste de travail improvisé

Plusieurs manufacturiers de mobiliers québécois et canadiens proposent des solutions ergonomiques intéressantes.

D’ordinaire, l’élément central du poste de travail devrait être le fauteuil ergonomique. Pour plusieurs télétravailleurs non planifiés, les conséquences de son absence s’en feront bientôt sentir. Assis sur une chaise de cuisine, mal adossé, les pieds sans appui, une table trop haute, etc. Pour plusieurs, cela se traduira par des maux de dos, des nerfs sciatiques irrités, des inconforts aux épaules et au cou, etc. Investir dans l’aménagement de son poste de travail est primordial.  Investissez aux bons endroits. Une table peut se trouver à petit prix, mais il est plus difficile d’avoir un bon fauteuil sans y mettre un budget conséquent. Plusieurs manufacturiers de mobiliers québécois et canadiens proposent des solutions ergonomiques intéressantes.

Bureau ergonomique à la maison

Les éléments clés pour un poste simple et ergonomique

Disposer d’un fauteuil, au minimum, ajustable en hauteur. Un fauteuil ergonomique digne de ce nom possède plusieurs caractéristiques mais les plus importantes sont la hauteur de l’assise, la présence d’un appui-lombaire et des appui-bras ajustables.

Disposer d’un clavier et d’une souris distincts. Travailler directement sur son portable n’est pas recommandé à long terme. Au minimum, un clavier et une souris distincts permettent de rehausser votre écran à l’aide de livres par exemple et d’aligner le haut de celui-ci avec ses yeux. Pour ceux qui portent des foyers progressifs, aligner le haut de l’écran sur votre bouche. Il en est ainsi parce que les utilisateurs de foyers progressifs doivent utiliser la partie inférieure de leurs lunettes pour voir de près. Aligner le haut de l’écran sur sa bouche permet d’éviter de basculer la tête vers l’arrière ce qui est contraignant. Si vous disposez d’un ou plusieurs écrans distincts, faites de même.

Utiliser une surface de travail suffisamment profonde pour y appuyer vos avant-bras. Idéalement, le rebord de la surface sera arrondi pour éviter la compression des nerfs et vaisseaux sanguins des avant-bras et les inconforts associés.

Enfin, une fois ses éléments disponibles vous devez ajuster le tout pour:

  1. Ajuster la hauteur du fauteuil pour que vos coudes soient alignés sur la surface de travail, le clavier et la souris (coudes 90 degrés).
  2. Utiliser un appui-pieds ou ajuster la surface de travail en hauteur, lorsque possible, pour conserver les pieds appuyés et un angle de 90 degrés aux genoux.
  3. Ajuster la hauteur de votre écran, avec des livres ou un rehausseur d’écran prévu à cet effet, selon que vous portez ou non des foyers progressifs. Sans foyers progressifs: aligner le haut de l’écran sur vos yeux. Avec foyers progressifs: aligner le haut de l’écran sur votre bouche.

Un bon design est celui qui permet d’obtenir un confort physique, fonctionnel et psychologique.

Le bien-être va au-delà du mobilier et des accessoires ergonomiques. Un espace dédié au design soigné permet aussi de se sentir bien pour travailler. Pensez à bénéficier de lumière naturelle pendant la journée, à ajouter des plantes, à l’importance du choix des couleurs et des matériaux, etc. Un bon design est celui qui permet d’obtenir un confort physique, fonctionnel et psychologique.

Au sortir de cette crise, il faudrait, comme société, continuer de considérer le télétravail comme un moyen de s’offrir une capacité de résilience en cas de crise, mais aussi comme une solution durable pour contrer les GES. Il est temps de repenser le travail afin de faire une plus grande place au télétravail et l’intégrer au quotidien.

_

Cet article a été produit en collaboration avec le Conseil du bâtiment durable du Canada – Québec.

Photo couverture: Grovemade / Unsplash

 
comments powered by Disqus