Maison sur le lac: ajout d’une aile en double hauteur pour des espaces conviviaux et lumineux

La maison sur le lac est née du souhait d’agrandir une maison de campagne à Sherbrooke, afin d’en faire le lieu de villégiature pouvant accueillir confortablement famille et amis. L’atelier de design Bipède a su créer pour la demeure un effet d’équilibre entre la vaste aire ouverte invitant au partage et des zones intimes en retrait. Il en résulte un continuum d’espaces apaisants.

Dans l’esprit d’une demeure portant à la détente et à la contemplation, le souhait initial était de créer un espace blanc, lumineux et épuré, dans des teintes neutres et naturelles. «Afin de créer un fort contraste avec le blanc, nous avons choisi un plancher de noyer pour apporter une chaleur et une richesse au lieu», explique Élaine Fortin, designer associée de Bipède.

Une attention particulièrement a été portée aux foyers qui contribuent à réchauffer l’espace. «Il y en a trois au total: un dans chacune des ailes et un à l’extérieur. Ceux-ci sont constitués de pierre St-Marc au fini dépoli, une matière naturelle qui offre un rappel de la nature environnante. Les socles de pierre ont aussi un aspect monumental qui sied bien au volume des espaces», Élaine Fortin.

Une aile complète, dédiée aux espaces communs a été ajoutée à la résidence. Elle se présente en double hauteur et comprend une mezzanine. La géométrie du toit se révèle à l’intérieur dans un volume généreux qui appelle à la méditation.

Une ouverture maximisée sur l’ensemble de la façade arrière offre des vues imprenables  sur le lac et la piscine. «Différents séjours sont disposés pour profiter de cette vue. Ils sont aménagés dans des espaces distincts, tout en demeurant connectés dans un vaste espace à aire ouverte. Avec son long îlot qui permet de cuisiner face au lac, la cuisine fait office de trait d’union entre les deux ailes de la maison», dit Élaine Fortin

«Tout est en place pour recevoir des convives et profiter de moments ensemble tout en ayant suffisamment d’espace pour se retirer dans sa bulle», précise Élaine Fortin. Dans l’aile originale, cinq chambres sont réparties au sous-sol, au rez-de-chaussée et à l’étage.

Les designers ont procédé à un réaménagement complet de la demeure afin de créer un tout cohérent. «Il n’y a pas de distinction entre la maison d’origine et l’agrandissement, que ce soit à l’extérieur ou à l’intérieur. La maison d’origine se fond dans l’ensemble», dit Élaine Fortin.

Nichée au creux de la maison, entre les deux ailes à pignon se retrouve une pièce extérieure qui prolonge les espaces de détente. L’aménagement extérieur déployé ensuite autour de la piscine à déversement est signé Vertige Paysage

Crédits photos: Jack Jérôme

comments powered by Disqus