Les objectifs «Zéro»: plus près qu’on ne le pense

Comment faire pour que les nouvelles constructions et les bâtiments existants se rapprochent du zéro déchet, zéro émission, zéro gaspillage? Le Conseil du bâtiment durable du Canada (CBDCa) propose des pistes avec la Norme du bâtiment à carbone zéro (BCZ). Pour faciliter le changement, une v2 de la norme est dévoilé ce mois-ci. Découvrez-la.

La Norme BCZ date de 2017. Sa nouvelle version hausse la barre des indicateurs clés tout en offrant une plus grande flexibilité pour qu’un plus grand nombre de bâtiments atteignent le «zéro» plus rapidement. Mark Hutchinson, vice-président des programmes de certification au CBDCa et Fin MacDonald, Responsable du programme Bâtiment carbone zéro, présente les mises à jour apportées à la norme en trois questions.

Fin MacDonald et Mark Hutchinson

ID/ Pourquoi une v2 de la Norme BCZ?

CBDCa/ Nous n’avons plus le luxe d’attendre. La décennie qui s’amorce est cruciale pour les changements climatiques. Elle sera profondément influencée par la volonté et la capacité de l’industrie du bâtiment à prendre des mesures pour appuyer les cibles d’émissions de carbone du Canada. Compte tenu de la durée de vie de nos bâtiments, les projets de construction et de rénovation doivent viser le carbone zéro. Les mises à jour de la Norme nous permettent d’élargir les exigences en matière de carbone intrinsèque, d'efficacité énergétique, de réfrigérants et d'étanchéité de l'air. Aussi, pour que plus de bâtiments atteignent le «zéro» plus rapidement, la Norme fait preuve d’une plus grande souplesse.

Les mises à jour de la Norme se conjuguent en trois éléments clés: carbone intrinsèque et réfrigérants, efficacité énergétique, innovation.

ID/ Quelles sont les principales caractéristiques de la Norme BCZ v2?

CBDCa/ Les mises à jour de la Norme BCZ se conjuguent en trois éléments clés: carbone intrinsèque et réfrigérants, efficacité énergétique, innovation.

Les projets doivent désormais tenir en compte et compenser les émissions de carbone tout au long du cycle de vie du projet. Cela comprend les émissions associées aux fuites de réfrigérant, à la fabrication, au transport, à l'installation et même au retrait des matériaux utilisés dans la construction d'un bâtiment.

La norme BCZ v2 favorise l'utilisation efficace de sources d'énergie propres avec des exigences d'efficacité énergétique plus strictes. L'ajout de plusieurs options d'efficacité énergétique offre une plus grande flexibilité pour atteindre zéro carbone. Des enveloppes de bâtiment supérieures sont aussi requises.

Finalement, les technologies et les approches de conception novatrices pour réduire les émissions de carbone sont encouragées. 

ID/ Comment l’objectif «zéro» bénéficie à la qualité de vie de l’occupant?

CBDCa/ Le chemin vers le «carbone zéro» commence par un accent sur la réduction de la demande de chauffage avec des mesures comme l'amélioration de la ventilation et l'amélioration de l'enveloppe. Cela se traduit souvent par des avantages supplémentaires pour la santé et le bien-être. Par exemple, l’amélioration de la qualité de l'air et du confort thermique des occupants.

Sur la bonne voie

Au Canada et au Québec, on est bien positionnés à l’échelle mondiale pour décarboniser le cadre bâti. Réduire la consommation d’eau et d'énergie et produire moins de déchets pendant tout le cycle de vie des bâtiments sont autant de pistes pour un design innovant et des collectivités en santé.

La norme BCZ v2 sera lancée au Colloque Architecture et conception durable, le 10 mars prochain à l’Agora Hydro-Québec de l’UQAM, au centre-ville de Montréal.

--

Index-Design vous invite à découvrir les dernières tendances et pratiques qui combinent design et développement durable. Ne manquez pas le RDV/Index-Design - Écodesign. C’est à l'automne 2020, à la SAT à Montréal. Les billets sont disponibles ici.

Crédit photo : CBDCa.

comments powered by Disqus