Le préfabriqué nordique: une solution pour démocratiser la maison écologique?

Une maison d’architecte abordable, saine, écoénergétique et durable : c’est la promesse des Kits Écohabitation. Quelle est cette nouvelle formule qui permettrait de valoriser le travail des architectes québécois en plus de multiplier les habitations durables ? Présentation de la première maison livrée et de la Série M qui propose une nouvelle façon d’habiter la ville.

«Malheureusement, le travail de l’architecte passe trop souvent après la sélection des comptoirs, s’il reste de l’argent. Voir l’habitation comme un investissement est moins intégré à la mentalité québécoise», déplore Emmanuel Cosgrove, directeur général d’Écohabitation, qui souligne l’importance de l’architecture et du design. «Il est grand temps d’offrir une architecture adaptée à notre nordicité», affirme-t-il.

Écohabitation, un OBNL favorisant la construction durable, a voulu mettre en valeur le travail des architectes québécois en plus de démocratiser l’accès à des habitations performantes au niveau environnemental. L’OBNL a ainsi développé un concept de collaboration tripartite alliant avec eux des architectes et des manufacturiers d'habitations préfabriquées pour former les Kits Écohabitation.

Écohabitation a cherché à choisir des firmes soucieuses d’une construction durable et dont l’architecture reflète la nordicité québécoise. Pour la conception des premiers modèles, l’organisme a sélectionné PARA-SOL, Maryse Leduc - Architecte + Designer, Studio MMA et L. McComber - architecture vivante.

Une première maison Eco-Habitat S1600 par PARA-SOL achevée

PARA-SOL a dessiné pour les Kits une résidence unifamiliale contemporaine dont les espaces de vie se prolongeant vers l’extérieur. C’est ce modèle des Kits qui s’est concrétisé sur le terrain en premier.

Crédit photo: Alexandre Guilbeault, PARA-SOL

Crédit photo: Alexandre Guilbeault, PARA-SOL

Crédit photo: Alexandre Guilbeault, PARA-SOL

Emmanuel Cosgrove souhaite que cette première construction lance le bal: «On espère que ça se reproduira partout au Québec! Le design de qualité des maisons proposées dans les Kits parviendra peut-être même à percer une clientèle moins allumée côté environnement et bien-être. Ce serait une grande avancée!» Emmanuel Cosgrove mentionne aussi l’intérêt du marché américain pour les Kits. Le concept permettrait d’exporter l’expertise québécoise sous forme de prêt-à-construire.

La Série M signée L. McComber – architecture vivante

Les Kits sont diversifiés pour offrir des solutions adaptées à différents besoins. Ils présentent également un plex modulaire : la Série M.

Le modèle a la particularité d’être entièrement préfabriqué en modules, ce qui permet un assemblage rapide. La technique minimise les risques liés à l’assemblage et rend possible un grand nombre de configurations. «En plus, la belle saison de construction se prolonge à l'année longue!», commente Laurent McComber, l’architecte derrière ce modèle.

Crédit: L. McComber – architecture vivante

Crédit: L. McComber – architecture vivante

Le niveau de personnalisation est presque illimité. La Série M peut être produite sous forme d’habitations mitoyennes, jumelées ou isolées; de plex à triplex avec sous-sol ou mezzanine. Du mobilier intégré permet d’optimiser chaque pied carré.

À l'extérieur, l'imbrication des modules permet d’articuler des vides formant des loggias et animant les façades. « Les espaces extérieurs privatifs offrent une intimité rare dans un tissu urbain dense. C'est la force du concept. De plus, les jonctions des modules sont soulignées par un détail architectural qui contribue à renforcer l'horizontalité de la composition», ajoute Laurent McComber.

La durabilité et l’abordabilité combinées ?

Les Kits Écohabitation cherchent à simplifier la conception de demeures hautement performantes au niveau environnemental en rendant reproductible des modèles dont la performance a déjà été étudiée. La construction en série vise également diminuer les coûts. «Il s’agit aussi pour l’architecte du bénéfice d’un plan qui peut être rentabilisé sur plusieurs projets», ajoute Emmanuel Cosgrove. 

Au-delà des normes du code du bâtiment, les Kits ont été pensés pour répondre aux critères de la certification LEED v4 et Novoclimat. Les matériaux et les produits sont choisis pour minimiser l’empreinte carbone du projet et favoriser un air intérieur sain. Les Kits sont par exemple équipés d’une triple fenestration et composés de matériaux locaux, durables, sans COV.

--

Pour découvrir d’autres manières de concevoir différemment l’habitation, assistez au RDX/Index-Design - Design et aménagement résidentiel. Consultez la programmation ici et procurez-vous votre billet dès maintenant (places limitées). 

Le RDV est présenté par Céragrès.

Les partenaires associés de la journée sont Nespresso, Kohler, Celadon, Sub-Zero, Wolf, et Cove et les partenaires collaborateurs sont Kartell Montréal et LumiGroup.

V2COM et InfopresseJobs sont partenaires médias et événement.

Les formations sont accréditées APDIQ.

Crédit photo de couverture: Alexandre Guilbeault, PARA-SOL | Architecture et Développement

comments powered by Disqus