La Maison-Boutique Coloniale, portfolio vivant au coeur du Plateau-Mont-Royal

Michael Godmer designer, a voulu créer un projet unique à Montréal au sein d’une demeure exiguë du Plateau-Mont-Royal : la Maison-Boutique Coloniale. Cette résidence atypique est stratifiée de public à privé, présentant l’atelier du designer au rez-de-chaussée, une salle d’exposition au 1er et les quartiers privés au second étage.

L’idée de Maison-Boutique s’est dessinée lorsqu’à la recherche d’une propriété, Michael Godmer a trouvé l’espace parfait pour aménager à la fois sa résidence et son atelier. « Étant dans la rénovation résidentielle, nous créons beaucoup de sur mesure et il est parfois difficile pour notre clientèle de visualiser ce que nous leur dessinons, comme il n’y a aucune boutique qui présente l’idée en situation concrète. » Avec l’aide de collaborateurs artisans, entrepreneurs, photographes, collègues et amis, il a pu donner vie à cet espace inusité : vitrine sur le design montréalais dans une ambiance résidentielle.

Construite en 1885 sur une parcelle résiduelle très étroite située entre deux maisons, le bâtiment offre à son maximum, une largeur de 3.1 m. Elle donne pourtant l’impression d’être vaste avec sa profondeur de 15.2 m.

Plusieurs éléments de cachet d’origine de la maison ont été conservés. La matérialité a également été choisie en fonction de l’héritage des lieux : terracotta, marbre et bois sont présents. Avec Mathieu Turgeon, concepteur et copropriétaire de la maison, Michael Godmer a souhaité que la Maison-Boutique Coloniale demeure authentique et raconte l’histoire du bâtiment tout en affichant un design intemporel.

Les pièces s’organisent de façon successive de part et d’autre d’un escalier central. Les propriétaires ont fait le choix de conserver l’escalier d’origine, abrupt, mais grandiose, ainsi que son garde-corps original. 

 

Au niveau de la rue est aménagé l’atelier dont le plancher de pin blanc d’origine a été préservé et simplement blanchi. Ce lieu de travail aux surfaces blanches présente une grande luminosité, ce qui fait contraste avec la salle de conférence aux allures de speakeasy au fond de l’espace, bien que très visible dès l’entrée. Au 1er étage, l’aire de vie constituée d’un séjour, d’une cuisine et d’une salle à manger, sert de salle d’exposition le jour. Par les fenêtres qui répliquent celles d’origine, pénètre la lumière naturelle qui baigne l’espace. 

Amené à évoluer à travers des créations collaboratives, il sera possible de redécouvrir cet espace de diffusion lors d’expositions annuelles, sur invitation. La première ayant eu lieu le jeudi 24 octobre, inauguration de la Maison-Boutique Coloniale avec des invités qui ont pu reconnaitre tant les objets-signatures de designers que le travail soigné d'artisans présents dans cet espace-vitrine original pour Michael Godmer designer. 

 

Crédit photos : Maxime Brouillet

comments powered by Disqus