Visite de l’exposition Pour les gens- Pour la terre : Foster+Partners

L’exposition Pour les Gens-Pour la Terre : Foster+Partners inaugurée le 8 février dernier au Centre de Design de l’UQAM offre une incursion privilégiée au cœur du travail de la célèbre firme d’architecture.

Divisée en 4 thèmes (Vers la densité, Ville et culture, Vers le territoire et Expérimenter la légèreté), l’exposition met en valeur la polyvalence de la firme à travers une sélection de projets dont l’échelle d’­­intervention varie considérablement. Si la taille des projets change, leur prémisse demeure toujours la même : améliorer le confort et le bien-être des usagers à travers une architecture respectueuse de l’environnement. 

Ces considérations humaines et environnementales, déjà présentes dans les premières réalisations de la firme, apparaissent sous la forme de programmes architecturaux innovants et de solutions écologiques d’avant-garde. Le cas du siège social de Willis Faber & Dumas, inauguré en 1975, est évocateur. L'ajout de lieux à vocation sociale au programme du bâtiment, comme une piscine, un jardin et un restaurant, renforce les liens entre employés. De plus, ce projet fait office de précurseur en matière de construction écologique avec son toit vert et son haut rendement écoénergétique. 

croquis du projet siège social de willis faber & dumas

© foster+partners

vue extérieure du PROJET SIÈGE SOCIAL DE WILLIS FABER & DUMAS

© foster+partners

La volonté de connecter les gens entre eux à travers l’architecture est présente dans tous les projets de la firme et se manifeste par des solutions d’aménagement innovantes qui surpassent les limites du bâtiment en entrant en dialogue avec la ville. Foster+Partners préconise l’aménagement de places publiques aux abords des bâtiments afin de bien les intégrer dans leur environnement et de favoriser les interactions humaines. Le projet du Carré d’Art de Nîmes est parlant à cet égard avec sa zone pavée piétonne conçue de concert avec le musée qui anime le quartier et met en valeur le temple romain situé juste en face.

maquette du projet carré d'art de nîmes-1993

© FOSTER+PARTNERS

L’exposition met également en lumière l’importance du processus de conception chez Foster+Partners par la présence de différentes maquettes d’étude. Il est important pour la firme de faire plusieurs émulations d’une même idée afin d’atteindre le meilleur résultat possible.   L’utilisation des nouvelles technologies comme l’impression 3D permet aux concepteurs de la firme de réaliser rapidement des explorations formelles, de les évaluer et de les présenter à leurs clients.

MAQUETTES D'ÉTUDES ET MAQUETTE FINALE projet crossrail place-2015

© marie tremblay

Les projets présentés permettent également de mettre en lumière les innovations structurelles développées par Foster+Partners. Inauguré en 1991, l’aéroport de Stansted en Angleterre a ouvert la voie à une toute nouvelle façon de concevoir les espaces d’aérogares. La création d’une structure en forme d’arbre abritant les services environnementaux de l’aéroport représente une innovation majeure car cette nouvelle solution permet d’alléger la toiture et facilite l’entrée de lumière naturelle. La recherche sur l’innovation structurelle entamée dans ce projet a fait son chemin depuis et a conduit Foster+Partner à atteindre un degré d’aboutissement inégalé. En témoigne, en termes d’efficacité et de forme, le projet de construction d'un aéroport international à Mexico City, actuellement en cours de réalisation.

avant plan: maquettes aéroport mexico

arrière plan: maquette structure "arbre" aéroport stansted

© MARIE TREMBLAY

Tournée vers l’avenir, la firme Foster+Partners entend bien demeurer à l’avant-garde des pratiques en architecture. Son association avec la NASA, qui a pour but le développement de robots programmés pour construire des structures sur la Lune et sur Mars, en est un exemple éloquent.

Photo d'ouverture: © Marie Tremblay

 

 

comments powered by Disqus