Première édition de Projet EX: des conférences comme leviers d'action citoyenne

Vendredi s'est tenue à Montréal une journée de conférences sur le rôle du citoyen dans le développement des villes. Prenant comme étude de cas le secteur Marconi-Alexandra / Mile-Ex*, situé dans le quartier Rosemont-Petite-Patrie, les échanges visaient à explorer les moyens d'actions possibles pour modeler le quartier, présentement en profonde transformation.

Les conférenciers étaient nombreux, tout comme les thématiques abordées et les professions concernées. Pour discuter de l'avenir du Mile-Ex, quartier "victime" de son succès, Projet Ex s'est entouré d'architectes, d'urbanistes, de designers, de décideurs politiques, de promoteurs, d'artistes, d'historiens, de journalistes, de psychanalystes, de gestionnaires, d'entrepreneurs et d'ingénieurs.

Les sujets abordés étaient variés : la culture comme levier de développement, l'économie durable, l'impact du design sur notre bien-être, les effets de la gentrification, le verdissement des villes, la construction durable, le développement immobilier d'un quartier ou bien la place de la nordicité au Québec. Un sujet comme celui sur les effets de la réglementation faisaient quant à lui écho aux problématiques et défis du secteur Marconi-Alexandra, comme à ceux de nombreux quartiers de Montréal et villes d'Amérique du Nord.

Voici quelques leviers d'actions qui ont été proposés:

  • INFORMER, ÉDUQUER les différents acteurs dans les processus de décision.
  • S'INTERROGER. Ne pas hésiter à remettre en question les modèles pré-établis.
  • PRIORISER. Devant le manque de temps caractéristique de nos sociétés, s'assurer de consacrer son temps à des projets qui répondent à nos valeurs.
  • FAIRE PASSER L'HUMAIN AVANT TOUT. Que ce soit l'automobile qui dicte la trame urbaine ou la déneigeuse le design de nos trottoirs, la logique des villes doit se penser à hauteur d'homme et de femme.
  • TRAVAILLER À CONSERVER la mixité d'un quartier. Faire des partenariats afin d'impliquer tous les acteurs. 
  • PRÊCHER PAR L'ACTION.
     

L'objectif de cette série de conférences (et du festival citoyen qui a animé le quartier du 7 au 9 septembre) est d'aller bien au-delà d'un week-end d'échanges et de réflexions. « Si cette rencontre entre les acteurs pluridisciplinaires a permis d'établir des liens et de structurer le dialogue, Projet Ex souhaite dans le futur mobiliser les citoyens et avoir un impact sur le territoire », explique Nicolas Lapierre de L'Abri.

Suivez les développements de Projet Ex ici!
Pour la liste des conférenciers présents, voir notre article.

* Le secteur Marconi-Alexandra est délimité par la rue Jean-Talon au nord, la rue Clark à l'est, la rue Beaubien au sud, ainsi que la voie ferrée à l'ouest.

Crédit photos: Lorène Copinet

comments powered by Disqus