L’éclat vert sauge de la résidence Victoria

La résidence Victoria porte bien son nom : celui de la soeur cadette qui, inattendue, déclencha le projet d’agrandissement et de rénovation complète de la maison familiale, pour mieux l’accueillir. La firme _naturehumaine a concrétisé ce projet architectural en proposant une exploration ludique de la couleur. Coup d’oeil sur le projet.

L’intégration de trois éléments architecturaux structurants marque la transformation de la maison: une nouvelle chambre d’enfant formant une boîte en porte-à-faux attachée à la façade, un balcon et un escalier central. Ils sont facilement détectables vu la couleur vert sauge qui leur a été attribuée et qui contraste avec la palette de matériaux tout autour.

Stéphane Rasselet

Pourquoi ce vert tendre ? Stéphane Rasselet, architecte principal de _naturehumaine, explique que la couleur a été choisie pour sa symbolique: «C’est une couleur qui évoque le calme, la tranquillité, la sérénité et l’état de bien être. Pour une jeune famille, c’est une couleur apaisante.»

Une autre utilisation symbolique de la couleur figure dans la salle de bain des enfants agrémentée de carreaux jaunes. «Quand je conçois une maison pour une jeune famille, j’aime intégrer une touche ludique à la salle de bain des enfants», dit Stéphane Rasselet. 

Ailleurs, la matérialité de la résidence se veut simple et minimaliste avec une touche brute à certains endroits. À l’extérieur, l’acier galvanisé des balustrades et les fondations de béton se présentent naturellement. D’un côté comme de l’autre du bâtiment, un rectangle vert tendre ajoute une touche d’éclat à la façade, délimitant, derrière, la chambre de Victoria et, devant, le nouveau balcon.

Les panneaux de fibrociment de la façade arrière ont été conservés au naturel et ils se prolongent maintenant jusqu’à l’intérieur, dans la salle à manger. Le mur de bois ancestral dans l’espace en double hauteur près de l’escalier a été exposé et peint blanc, notamment pour la luminosité.

Dans ce même caractère brut, les solives de pin au plafond sont laissées apparentes. Elles ont été teintes pour reproduire l’aspect du plancher et des marches. «Il s’agit d’un plancher d’érable peint. Nous travaillons normalement avec des teintes de bois plus pâles, mais pour ce projet, les clients aimaient le plancher existant avant la rénovation. Il était de couleur foncée. Ce choix de peinture fait ainsi clin d’oeil au cottage précédent», indique l’architecte.

Panneaux d’ébénisterie et lames d’acier

«Au niveau de la composition, quand nous aménageons des vieux duplex aux murs mitoyens, j’aime positionner l’escalier en plein coeur de la maison, surplombé d’un puits de lumière qui vient illuminer tout l’espace», décrit Stéphane Rasselet. «Dans cette configuration, les salles de bain sont souvent au centre du logement. Nous nous servons du puits de lumière pour éclairer jusqu’à ces dernières avec la lumière indirecte qui passe à travers des impostes de verre opalin.»

Le nouvel escalier diffuse ainsi la lumière et organise les fonctions de la maison. Cette oeuvre d’acier sculpturale et monochrome cherche à attirer le regard. «L’idée était de jouer sur la géométrie de l’escalier», précise l’architecte. Faisant écho aux escaliers extérieurs des maisons avoisinantes, cette pièce participe aussi à l’intégration architecturale du bâtiment.

À l’intérieur, le vert de l’escalier se poursuit sur le sol de contreplaqué russe. «On a ramené le vert au sol et cette zone délimite la salle de jeux des enfants au rez-de-chaussée. Trois panneaux de verre insérés au plancher laisse encore passer la lumière jusqu’au sous-sol», conclut Stéphane Rasselet.

Le projet est lauréat des Grands Prix du design 13e édition, catégorie Espace résidentiel de 1 600 pi² à 3200 pi².

--

Venez discuter design et aménagement résidentiel avec des experts de la scène locale et internationale, le mardi 2 juin à la SAT. Procurez-vous votre billet dès maintenant (places limitées). 

Le RDV est présenté par Céragrès.

Les partenaires associés de la journée sont Nespresso, Kohler, Celadon, Sub-Zero, Wolf, et Cove et les partenaires collaborateurs sont Kartell Montréal et LumiGroup.

V2COM et InfopresseJobs sont partenaires médias et événement.

Les formations sont accréditées APDIQ.

Crédits photo: Adrien Williams.

 
comments powered by Disqus