Hinterhouse: dissimuler au fond des bois un refuge immersif

Hinterhouse se niche dans les montagnes densément boisées des Laurentides, offrant une vue panoramique sur la vallée du Mont-Tremblant. Compact et discret, ce refuge architecturé par Ménard Dworkind Architecture & Design s’intègre en toute simplicité dans son environnement avec un mobilier intérieur sur mesure modulable et minimaliste.

Largement ouverte sur la nature, la maison peut se refermer sur elle même en laissant pénétrer des lames de lumière. Lorsqu’ils sont clos, les volets coulissants extérieurs s’alignent avec les baguettes du revêtement pour un aspect sobre et monolithique.

L’enveloppe de cèdre blanc qui produit un effet de lanterne à l’intérieur s’intègre en toute simplicité dans son environnement.

«L'objectif était d'intégrer la maison le mieux possible à son environnement et de réduire son empreinte écologique au minimum. Dans ce sens, une approche minimaliste a clairement été mise de l'avant», dit David Dworkind, cofondateur de Ménard Dworkind.

Économie d’espace et discrétion

La maison loge deux chambres à coucher, une salle de bain et un plan ouvert, totalisant 930 pi2. Plusieurs astuces d’économie d’espace sont déployées pour laisser toute la place à la nature environnante.

Les lits Queen des chambres à coucher sont pratiquement encastrés entre les murs. Circulaire et compact au centre de l’espace principal, le poêle à bois central pivote sur 360 degrés. Différentes pièces de mobilier et des luminaires par Alphabet complètent l'espace.

À la fois utilitaire et particulièrement remarquable, l'îlot de cuisine sert aussi de table de cuisine. Un évier de béton sur mesure y est déposé et compartimenté, incluant un jardin de fines herbes ainsi qu’une planche à découper surélevée à une hauteur de travail confortable.

Tous les éléments de cette pièce architecturale cachée dans les bois sont intégrés avec soin et discrétion. Des panneaux de contreplaqué de sapin Douglas servent d’espace de rangement discret. Une alcôve ceinture le périmètre du plafond et cache les rails de rideaux ainsi qu’un système d’éclairage indirect. Dans la salle de bain, la dalle de béton polie se prolonge dans la douche. 

Concept hôtelier en plein air

Dans chaque pièce, des percées pleine-hauteur sur le paysage permettent de profiter pleinement d’une immersion en nature.

«Nous comprenons que les gens ont un besoin grandissant de reconnecter avec la nature, hinterhouse offre ce lien privilégié avec la nature et l'architecture en l'espace d'un week-end. Tout est prévu comme dans un hôtel, pour que les usagers passent un moment mémorable sans avoir à se soucier des aléas de la vie. Ils repartent simplement en refermant la porte derrière eux après un séjour ou ils ont littéralement été pris en charge», ajoute David Dworkind.

Le concept hôtelier de hintercompany se veut inspiré par les cabanes des montagnes norvégiennes. Un escalier sinueux mène au bas de la colline jusqu’au sauna conçu comme une réplique miniature du bâtiment principal. L’espace spa avec sauna vitré rappelle l’expérience thermale scandinave. 

«Notre coup de coeur est bien entendu le site !», s’exclame David Dworkind. L'accès au site et l'acheminement des matériaux se sont aussi avérés le plus grand défi pour le projet. La maison de 16 pi de largeur a ainsi été conçue pour être préfabriquée, puis transportée.

Crédits photos: David Dworkind

comments powered by Disqus