Entrevue avec Phyllis Lambert, la grande dame de l'architecture et de l'art

Dans la foulée des célébrations du 375e anniversaire de la Ville de Montréal et de la remise de la Bourse Phyllis Lambert le 13 juin dernier, Index Design a rencontré Phyllis Lambert, grande défenderesse de l'héritage architectural de la métropole et fondatrice du Centre Canadien d'Architecture, afin de connaître son avis sur la relève ainsi que sur les initiatives entreprises pour faire rayonner Montréal.

 

Phyllis Lambert en compganie de Lambert rainville et nicholas sangaré, lauréats 2017 de la bourse phyllis-lambert

©Mathieu Rivard

ID / Que pensez-vous de la Bourse Phyllis Lambert et de ses lauréats?

PL / Ah mais c'est tout simplement fantastique! Je découvre chaque année des jeunes avec beaucoup de talent. Je ne connaissais pas les lauréats de cette année, Rainville-Sangaré, et j'ai été impressionnée par la qualité de leur projet et de leur présentation. Tous ces jeunes designers ont beaucoup à apporter et c'est pour cela que cette récompense est à mon sens très utile.  Je suis honorée que le Bureau du design de la Ville de Montréal l'ait nommé en mon nom. Il est primordial d'encourager les jeunes créateurs afin qu'ils puissent développer des projets innovants et participer à créer le Montréal de demain. 

ID / Que pensez-vous des différentes initiatives et projets de Montréal visant la valorisation du design et de l'architecture? Comment la ville pourrait-elle s'améliorer?

PL / Il existe de très belles initiatives provenant notamment du Bureau du design, comme le Prix Commerce Design Montréal, la Bourse Phyllis-Lambert et le Prix Shenzen de la relève en design qui révèlent le potentiel des créateurs d'ici et la pertinence du rôle joué par le design dans la ville. Encore une fois, ces prix sont importants car ils servent à encourager les designers. Il existe également des initiatives citoyennes qui visent à embellir la ville et à en conserver le patrimoine. Cela dénote un fort attachement des Montréalais envers la ville et une reconnaissance de la valeur de son patrimoine architectural. Il y a malheureusement encore beaucoup à faire dans ce domaine et certains gestes qui dénaturent le paysage urbain sont encore posés. Je crois que tout est une question de planification et de compréhension de l'environnement dans lequel on vit.   

ID / De quel futur rêvez-vous pour Montréal?

PL / La richesse de Montréal se trouve dans son damier de quartiers qui comportent tous leur propre caractère et leur identité, comme le Vieux-Montréal, le Plateau Mont-Royal, Hochelaga-Maisonneuve ou St-Henri. Il faut absolument en conserver l'authenticité et veiller à ne pas les dénaturer. Montréal possède un patrimoine construit exceptionnel et sa sauvegarde est la clé pour en révéler toute la beauté. Un bon exemple est celui de l'Hôtel-Dieu, qui dispose d'un site privilégié au pied de la montagne. Il est primordial de préserver ce bâtiment et de lui donner une seconde vie. Je crois que Montréal devra continuer de s'inspirer de son passé pour s'élancer vers le futur.  

 

Photo d'ouverture: Phyllis Lambert en compganie des lauréats des années passées de la Bourse Phyllis Lambert © Mathieu Rivard

comments powered by Disqus