Dror à Montréal pour la deuxième Master Classe

Afin de donner un avant-goût de la Master Classe du 1er février prochain qui accueillera le designer Dror Benshetrit du studio Dror, Index-Design lui a posé trois questions au sujet de son approche du design, de ses projets clés et de ses plans d’avenir.

ID : Comment définissez-vous votre approche du design ?

DB : Quand j’ai entamé ma pratique professionnelle, c’était un processus très organique et je ne savais pas exactement où les choses allaient me mener.  Par contre, je savais que je voulais développer une plate-forme sur-mesure pour exercer ma passion.  Quand j’ai commencé, j’ai rapidement réalisé que mes intérêts étaient orientés vers une approche holistique du design. J’étais attiré par les matériaux et les techniques, ainsi que par la création de concepts innovants qui génèrent du bien-être et des expériences significatives.  J’ai débuté par de petits projets de design d’objets, et j'ai poursuivi avec des projets à plus grande échelle pour terminer en abordant le design urbain. J'aime faire évoluer ma pratique à travers différentes disciplines et intervenir à différentes échelles.  Ce qui est fondamental au studio, c'est de ne jamais débuter la conceptualisation d'une projet hors contexte ou en suivant un courant stylistique.  L’idée derrière le projet est le moteur qui stimule notre réflexion. Elle n'est donc pas guidée par une question de mode.  Bien sûr, si l’on regarde tous les projets ensemble, il s’en dégage un schéma esthétique et une signature qui provient de notre envie de créer des projets intemporels et poétiques, de créer la surprise et d’augmenter le bien-être des gens. 

ID : Quels ont été les projets phares de votre parcours ?

Vase of Phases

pour Rosenthal

DB : Notre premier projet, « Vase of Phases », créé pour Rosenthal, est notre tout premier produit vendu sur le marché.  Il représente beaucoup pour nous, car il nous a permis d’analyser les raisons de son succès commercial et de l’attention médiatique qu’il a reçu.  Ce projet a été l’occasion de mesurer la capacité d'un objet à connecter avec les gens et vice versa. Cela est, à mon sens, la façon la plus responsable de concevoir des objets. Il faut créer des connexions en générant une expérience entre les gens et le produit. Ainsi, on crée à la fois du sens et une relation durable dans le temps.

BOUTIQUE 

POUR LA MARQUE YIGAL AZROUEL

Il y a aussi notre premier projet d’intérieur, une boutique pour la marque Yigal Azrouel. Ce projet nous a fait comprendre qu’un environnement intérieur n’est pas qu’une présentation de produits, mais plutôt une mise en scène de plusieurs éléments dont l'ambiance doit faire vivre une expérience significative. Et pour terminer, il y a le projet Nurai, une île située à Abu Dhabi que nous avons conçue et qui représente un projet énorme sur le plan de l’échelle d’intervention. Nous n’avions jamais rien fait de tel auparavant et nous n’avions jamais expérimenté une réalisation de cette envergure. C’est au cours de ce projet que nous avons vraiment réalisé le pouvoir des idées et la valeur des intentions conceptuelles.  Les idées ont réellement le pouvoir de changer le monde. 

ID : De quel futur rêvez-vous pour Studio Dror ?

DB : Plus que tout, nous voulons créer notre propre aventure au studio et agir comme un incubateur d’idées.  Nous voulons faire encore plus de recherche et développement à l'interne et aussi investiguer sur les nouvelles typologies, les structures et l’évolution des modes de vie. Nous le faisons déjà, mais j’ai le sentiment que nous allons pousser encore plus cette approche dans le futur.

Les Master Classes Index-Design sont présentées par CiotHaworthSub-Zero & Wolf et W Montréal. Pour plus d'informations sur les Master Classes et la réservation de billets, vous pouvez consulter le site internet de l’événement en cliquant ici.

comments powered by Disqus