Célébration des sens au Montréal Plaza

Horloges grand-père, serre à orchidées et boîtes lumineuses se côtoient avec limpidité dans le nouveau restaurant Montréal Plaza, fruit du travail du designer Zébulon Perron pour les chefs Charles-Antoine Crête et Cheryl Johnson.  Mélangeant avec adresse les références au bistrot français classique et les souvenirs d’enfance de Crête, l’aménagement intérieur agit comme canevas blanc laissant place à la célébration d’une cuisine originale, authentique et festive où tous les sens sont sollicités.  Rencontre avec le designer Zébulon Perron.

« Pour moi, le défi était qu’on réutilise le plus de choses qui étaient déjà là, tout en assurant une vraie coupure avec le passé. On devait faire des changements qui allaient donner une identité au restaurant et exprimer la personnalité des clients Charles et Cheryl » », explique Zébulon Perron.  En effet, en s’installant dans les anciens locaux du restaurant l’Étoile sur la rue St-Hubert, il s’avérait pratique d’utiliser les structures déjà en place pour minimiser les coûts du projet, mais il fallait arriver à faire oublier complètement ce dernier.  Pour ce faire, le designer a revu la configuration de l’espace intérieur pour en améliorer l’aménagement. « Le restaurant était trop grand, ça c’est très rare que ça arrive. Il y avait un problème d’intimité et d’échelle et nous ne voulions pas fermer complètement l’espace.  Nous avons opté pour un cloisonnement en verre qui assure un resserrement et qui procure un sentiment de proximité », précise le designer. 

Dans la volonté de créer une toile blanche pour mettre en valeur la qualité du travail de ses clients, l’aménagement intérieur présente une facture sobre et raffinée transposée par des matières brutes comme le verre, l’acier et le marbre, des boîtes lumineuses linéaires au plafond et un travail très subtil des finis et des textures. Il faut mentionner ici que les murs blanc lustré ont été peints au pinceau plutôt qu’au rouleau pour en enrichir la texture et qu’il a fallu cinq couches pour arriver au résultat souhaité.  La valeur de ce projet s’exprime véritablement par le souci accordé aux détails. 

Fait digne de mention, l’aménagement atypique de la cuisine qui s’ouvre en partie sur la salle participe à la création d’un phénomène dynamique.  « Une des choses dont je suis le plus fier au Plaza c’est le mouvement.  Il y a beaucoup de mouvement dans cette cuisine-là. Les gens circulent, bougent, les serveurs entrent.  C’est comme un ballet, c’est super intéressant à regarder », raconte Zébulon Perron. 

« Il y beaucoup de précision dans leur travail et c’est ça qui était le plus important pour moi à mettre de l’avant dans le projet ».

comments powered by Disqus