Une première édition du Festival des mini-maisons à Montréal

Ce weekend avait lieu la 6ème édition montréalaise d'Écosphère, une foire dédiée à l'environnement et à l'écohabitation. L'événement accueillait également pour la première fois cette année, dans le Vieux-Port de Montréal, le Festival des mini-maisons, qui en est à sa troisième édition. 

Le concept de tiny house est né aux États-Unis afin de répondre à un besoin d'abordabilité en matière d'habitation. Au Québec, l'engouement pour les mini-maisons répond tout autant à une réalité financière qu'au désir des acheteurs de se rapprocher d'une autonomie économique et énergétique afin de réduire une éventuelle empreinte environnementale.

 

Au niveau des dimensions, on considère en tant que mini-maison toute habitation d'une superficie de moins de 1000 pieds carrés. En dessous de 500 pieds carrés, on utilise le terme de micro-maison. Le plus souvent, ces dernières détiennent des fondations sur roues plutôt que des fondations fixes. 

Ces petites habitations ont aussi la spécificité de privilégier des meubles multifonctionnels, maximisant ainsi l'amémagement de l'espace. 

 

Lors du Festival, plusieurs designers et constructeurs de mini-maisons étaient présents afin de faire découvrir ces espaces de vie réduits aux visiteurs. Parmi eux se retrouvaient Cabane, Box, Ilo et Lumbec

 

De nombreux conférenciers étaient également sur place samedi et dimanche pour aborder certains thèmes intimement liés au concept de mini-maisons, soit l'auto-construction, le financement, le zonage, l'autonomie énergétique et l'environnement.

Crédit photos : Lorène Copinet 

comments powered by Disqus