La Maison sur Drolet : tout de blanc contrasté

Cette résidence de la rue Drolet à Montréal est le fruit de la réalisation des idées et des efforts des concepteurs Dominique Jacquet et Anne Sophie Goneau. Le projet était celui d'une maison minimaliste qui saurait respecter la personnalité de ses propriétaires. 

La résidence à l'esthétique épurée se présente sous la forme d'un cube de deux étages. Avec ses façades en briques de béton blanc, ses longues fenêtres et ses portes longilignes, elle étonne par son style singulier, mais rassure par ses proportions équilibrées. L’accès à la maison se fait par des marches aussi composées de dalles de béton blanc de différents formats.

« Les ouvertures sont positionnées de manière à préserver la vie privée sans compromettre l'entrée de la lumière naturelle et la vision sur l'environnement extérieur », explique Dominique Jacquet.

À l'intérieur, l’esprit minimaliste est tout aussi présent. Le blanc domine et est privilégié sur la majorité des surfaces, et aussi sur les meubles, à quelques exceptions près ( la cheminée de couleur sombre, l'unité de rangement de la cuisine ou la teinte sombre de la salle de bains).

Au rez-de-chaussée, la partie avant de la demeure est occupée par un hall d'entrée, un coin salon et un espace bureau. Tous sont séparés les uns des autres, mais sans aucune porte. On retrouve aussi un escalier, entièrement fait de bois et abritant un grand placard et une petite salle de bains.

« L'espace escalier, plus sombre, marque une pause au passage des deux niveaux lumineux », ajoute Dominique Jacquet.

L'escalier de bois

 

L'étage supérieur est positionné légèrement en retrait du mur extérieur, créant un mince espace en double hauteur le long de la maison. On y trouve une longue bibliothèque au sol qui sert de lien connecteur entre le bureau et le salon.

L'espace salon et la bibliothèque

Ce même décalage est perceptible de l'autre côté de la cour, où se situent la cuisine et la salle à manger. Cet espace est divisé par une unité de rangement d'un bleu profond. La hauteur plain-pied de cette pièce de mobilier lui donne un aspect à la fois imposant et constrastant, et sa fonctionnalité est toute aussi surprenante. Elle permet de cacher les objets encombrants et d'inscrire subtilement les électroménagers dans le décor minimaliste. « Déposé sur le sol, ce rangement crée en périphérie une zone de circulation », ajoute Anne Sophie Goneau.

L'unité de rangement contrastante

L'espace salle à manger

À l'arrière de la maison se trouvent la chambre des maîtres, une pièce réservée aux enfants et une salle de bains. La chambre principale est dotée d’un placard gris foncé qui couvre complètement le mur de la pièce. Dans le même ordre d'idées, les concepteurs ont installé des carreaux de mosaïque sur toutes les surfaces de la salle de bains. 

salle de bains recouverte de carreaux gris au fini lustré

Mur contrastant dans la chambre à coucher

À l’extérieur, la cour de la maison est meublée avec des canapés de couleur gris anthracite et une table à manger moderne au plateau de bois. Une touche végétale est apportée par la présence de plantes grimpantes poussant sur le mur de béton blanc.

Terrasse à l'eshtétique moderne 

Pour ce projet résidentiel, Anne Sophie Goneau et Dominique Jacquet ont réalisé un concept ultra-minimaliste qui prouve qu'une esthétique épurée peut tout aussi bien rimer avec chaleur et caractère. 

 

Crédit photos: Adrien Williams

 

 

comments powered by Disqus