Dose de vitalité pour la Marina St-Roch de Québec

Cet été, plusieurs places éphémères s'installent dans la Ville de Québec. Celle de la Marina St-Roch est issue d'un partenariat entre La Pépinière, certains organismes du quartier ainsi que la municipalité. Le résultat est coloré et animé, pour le plus grand bonheur des citoyens!

Très fréquenté lors des chaudes journées d'été, le lieu bétonné nécessitait pourtant une cure de jouvence, la construction de l'endroit remontant aux années 1970. Depuis une dizaine d'années, la Ville de Québec a posé une série d'actions afin de renaturaliser les abords de la rivière St-Charles, comme le prouve la revitalisation de la Marina St-Roch.

L'engouement pour les nouvelles places éphémères qui se multiplient sur le territoire de la Ville de Québec ne se dément pas. « La Pépinière / Espaces collectifs pensait depuis quelque temps à concrétiser un projet à Québec puisqu'il y a un terreau de plus en plus fertile pour ce genre d'installation. C'est entre autres à La Pépinière que l'on doit plusieurs initiatives à Montréal, dont le Village au Pied-du-Courant. L'organisme a aussi parrainé le SPOT dès ses débuts en 2015. », souligne Jean-Philippe Simard, designer urbain et stagiaire en urbanisme chargé du projet de la Marina St-Roch pour la Pépinière. 

CRÉDIT PHOTO: PÉPINIÈRE | ESPACES COLLECTIFS

Le mandat a été confié à l'équipe au cours de l'hiver 2017. Depuis, les organisateurs ont rassemblé les suggestions citoyennes, préfiguré les activités pertinentes pour ce site et colligé des appels à projets pour les propositions d'aménagement et d'installation artistique. « La mission du collectif à but non lucratif est de travailler avec les organismes déjà en place afin de leur permettre d'acquérir une autonomie pour ainsi garder ces espaces vivants par eux-mêmes. Dans ce cas-ci, c'est la Société de la Rivière St-Charles qui s'occupait déjà des services de cantine et de l'entretien. Elle pourra donc assurer la pérennité de l'aménagement. » D'ici 3 à 5 ans, la Ville de Québec pourra tirer des conclusions quant au type d'activités à privilégier sur ce site afin de poser des interventions concrètes et définitives pour améliorer l'usage de l'espace commun.

Les grandes lignes de conception et d'aménagement du site ont été dressées par l'équipe de La Pépinière en tenant compte des demandes citoyennes telles que l'ajout d'espaces ombragés et la tenue d'activités familiales, pour ainsi développer un lieu qui serait la fierté du quartier. Ce sont désormais des installations colorées et inspirées de l'époque rétro qui habillent la grande coursive qui surplombe la piscine. La double hauteur du site ainsi que les petits hublots sont des caractéristiques particulières de ce bâtiment brutaliste signé par l'architecte Jacques De Blois, à qui l'on doit aussi la revitalisation du quartier Petit Champlain. Réalisée dans le cadre d'appels à projet organisés par la Ville, la place est aujourd'hui ponctuée d'installations construites par divers organismes et plusieurs initiatives citoyennes.

CRÉDIT PHOTO: PÉPINIÈRE | ESPACES COLLECTIFS

Depuis l'ouverture officielle du 24 juin dernier, les organisateurs ont pu émettre quelques constats. « La popularité du site est incontestable! Les gens viennent et reviennent. Le projet a soulevé une grande mobilisation citoyenne. L'endroit a été l'hôte de plusieurs événements d'organismes communautaires aux vouées environnementales. Cet engouement témoigne du besoin qu'avaient les gens du quartier pour un espace commun », explique Jean-Philippe Simard.

Dans un futur rapproché, le chargé de projet souhaiterait travailler à l'élaboration d'une réalisation d'hiver à Québec afin d'exploiter le thème de la nordicité. Et pourquoi pas un espace quatre saisons? D'ici là, il est encore possible de visiter les installations de la Marina Saint-Roch jusqu'au 3 septembre prochain! 

comments powered by Disqus