Le nouveau centre du parc national Sépaq par Smith Vigeant architectes

Le centre de découverte et de services, entièrement construit en bois local, voulait refléter son environnement immédiat. 

Situé à quelques minutes du centre-ville de Montréal, le parc national des Îles-de-Boucherville  propose maintenant un tout nouveau centre pensé par la firme Smith Vigeant Architectes. La construction, qui représente le principal lieu d’accueil des visiteurs du parc, est le résultat d’un processus de conception intégré et d’une collaboration active entre les architectes, les ingénieurs et l’équipe du réseau des parcs nationaux du Québec, la Sépaq.

La firme Smith Vigeant Architectes détient une expertise certaine en conception et construction de bois et souhaitait que l'architecture du bâtiment respecte et reflète son environnement immédiat. Le centre à haute performance environnementale a donc été conçu en harmonie avec le site.

Les pourtours ondulés du bâtiment ont été minutieusement placés afin de minimiser la coupe d’arbres, mais aussi pour encourager le visiteur à découvrir l'espace autour du centre. Le mouvement fluide de la construction a été accentué par un voilage texturé se présentant telle une succession de lattes de bois couvrant le revêtement.

Le voilage entourant le bâtiment agit aussi comme filtre lumineux qui produit des ombres au sol qui rappellent le feuillage des saules avoisinant

À l’intérieur, le retrait de plafond courbé et le puits de lumière amènent de la luminosité ainsi qu'une ventilation naturelle. La démarche architecturale se termine par l'installation d'un mur rideau en verre qui offre aux visiteurs une vue intéressante sur le parc depuis l’intérieur. Ce choix de matériau permet aussi à la nature environnante de se refléter sur le vitrage à l'extérieur. 

Le centre de découverte et de services du parc national des Îles-de-Boucherville a été lauréat de deux prix American Architecture Prize et est toujours en compétition pour d’autres récompenses dans les domaines de l'architecture et du design. 

 

Crédit photos : Adrien Williams

 

comments powered by Disqus