Lauréats du prix Ernest-Cormier 2020

Le prix Ernest-Cormier 2020, plus haute distinction attribuée pour une contribution remarquable aux domaines de l’aménagement du territoire, de l’architecture ou du design québécois, récompense pour la première fois l’architecture de paysage. Malaka Ackaoui et Vincent Asselin reçoivent le prix pour leur contribution exceptionnelle au développement et à la qualité de vie des milieux urbains.

Références éminentes, Malaka Ackaoui et Vincent Asselin présentent un portfolio d’œuvres paysagères remarquables qui ont façonné nos villes et celles d’ailleurs. La promenade Samuel-De Champlain à Québec par WAA MontréalDaoust-Lestage et Option Aménagementle Quartier international de Montréal par WAA Montréal, Daoust-Lestage et Michel Dallaire, ou encore le parc Yanan Zhong Lu, en Chine, surnommé le « poumon vert de Shanghai », portent leur signature.

 

« On ne travaille pas pour recevoir des prix, mais lorsqu’on en reçoit, ils confirment que nous travaillons sur de bonnes bases», affirme Vincent Asselin. «Nous avons dès le début abordé chaque projet comme un nouveau défi, autant les petits projets résidentiels que ceux de grande envergure. Nous sommes fiers d’avoir toujours été fidèles à nos valeurs, tout en offrant des services professionnels de premier niveau. »

 « Ce prix sera assurément un argument de poids pour faire avancer les causes qui me sont chères, particulièrement celles touchant la jeunesse en ville», ajoute Malaka Ackaoui. «J’aimerais rendre nos villes, rues et quartiers plus sécuritaires, verts et agréables pour tous, particulièrement pour les jeunes. Je souhaite surtout que ceux-ci puissent participer réellement aux réflexions et aux prises de décision concernant notre environnement.»

Vincent Asselin souhaite contribuer à l’initiation des jeunes générations au domaine de l’aménagement et faire auprès d’eux un travail de vulgarisation. «Au temps des changements climatiques, et maintenant de la COVID-19, je crois que le paysage demeure une clé d’interprétation, d’appréciation et d’action pour enrichir nos milieux de vie et faire face aux nouveaux enjeux de société. S’impliquer auprès des jeunes semble le meilleur moyen d’arriver à de meilleurs résultats», pense-t-il.

Malaka Ackaoui et Vincent Asselin collaborent dans les domaines de l’architecture de paysage, du design urbain et de l’urbanisme depuis les années 1980. Ils ont cofondé avec Ron et Sachi Williams la firme Williams, Asselin, Ackaoui et associés en 1988, devenue depuis WAA Montréal.

Crédit photo: portrait par Éric Labonté et promenade Samuel-De Champlain via WAA.

comments powered by Disqus