Meuble du Québec : une initiative pour encourager le mobilier d'ici

L’Association des fabricants de meubles du Québec (AFMQ) donne le coup d’envoi de sa signature Meuble du Québec qui a pour mission de favoriser l’industrie québécoise du meuble. 

L’industrie du meuble au Québec est présente dans près de 1500 emplacements à travers la province et emploie près de 25 000 personnes. Le site web de l'initiative, développé avec la collaboration du ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec, présente la diversité de l’offre des meubles fabriqués localement et leurs avantages, autant sur le plan de la qualité que de l’environnement.

« L’AFMQ a constaté une demande grandissante chez les Québécois pour l’achat de meubles faits au Québec, mais également une difficulté pour les consommateurs à les trouver en magasin. Nous avons donc lancé la signature Meuble du Québec, afin de fournir un repère incontournable pour les Québécois et de favoriser le développement d’un réflexe d’achat local pour ces biens de consommation qui sont au cœur de notre quotidien », déclare Pierre Richard, président-directeur général de l’AFMQ.

site web de meuble du québec

D'après les organisateurs, cette nouvelle proposition permettra aux acheteurs de profiter d'une meilleure accessibilité aux meubles fabriqués localement, notamment en ce qui concerne leur disponibilité à travers le territoire québécois, mais aussi au niveau du budget, puisque la plateforme en ligne présentera les différentes gammes de meubles offertes.

« Les fabricants de meubles du Québec transmettent leur passion du design, leur souci du détail, leur attention au confort et leur engagement envers la durabilité par la production de meubles de qualité », ajoute M. Richard.

Pour Theodore Homa, directeur général de l'entreprise de mobilier G. Romano, l’achat local permet aussi de contribuer à réduire l’empreinte environnementale, une réalité importante pour les consommateurs. 

« Les consommateurs québécois sont de plus en plus exigeants quant à la protection de l’environnement et cela oblige les fabricants d’ici à adopter un ''virage vert''. Dès la conception des produits, nous devons penser à l’économie d’énergie, au choix des matériaux, à la réduction du gaspillage et la limitation des déchets. Ce souci va jusqu‘au choix des solvants et des produits de finition. Certains optent maintenant pour des ''tissus bios'' certifiés, par exemple. Évidemment, c’est la fabrication de meubles non seulement beaux, mais durables qui est fondamentalement le meilleur choix pour l’environnement », affirme Theodore Homa, directeur général de G. Romano.

G.Romano

Tout détaillant vendant des meubles du Québec peut utiliser la signature dans le cas où il s'assure que les produits québécois présents dans son magasin soient clairement identifiables.

www.meubleduquebec.con

Photo d'ouverture : G. Romano

comments powered by Disqus