Hatley House : la résidence aux multiples vues

Singulière, la composition de la maison Hatley propose trois volumes de proportions identiques, mais d’échelles et d'orientations différentes. Tour d'horizon d'un projet architectural unique réalisé par la firme Pelletier de Fontenay 

Installée sur le haut d’un plateau, la résidence Hatley surplombe un terrain vallonné comprenant champs et pâturages. Composée de 3 blocs différents, la maison n’est ainsi pas orientée dans une seule direction, proposant plutôt des ouvertures transformant continuellement le point de vue de l’observateur. Selon les architectes du projet, ce jeu de superpositions riche en variations permet aux occupants d’apprécier le paysage tel un panorama continu composé de multiples perspectives.

La disposition particulière des trois habitations crée des interstices qui cadrent les fonctions des environnements extérieurs à la maison : l’entrée ainsi que les deux terrasses distinctes. Chacun des volumes résidentiels a également une mission particulière. Alors que le premier abrite la maison commune, le deuxième contient l’unité réservée aux parents et le troisième, la maison des enfants. 

Cette correspondance entre la volumétrie et la structure familiale permet aux habitants de la résidence de profiter d'espaces partagés tout en ayant la possibilité de se retirer dans un environnement plus intime. Le volume intitulé « la maison commune » est complètement ouvert en double hauteur et comprend les principaux espaces de vie : le salon, la cuisine et la salle à manger.

Les deux autres volumes contiennent les chambres, les salles de bains et les mezzanines plus privées. Les pièces installées au rez-de-chaussée sont peintes de blanc, alors que les mezzanines et les escaliers qui y mènent sont en contreplaqué fin. Ces choix de matériaux et de couleurs appuient l'atmosphère chaleureuse que les concepteurs voulaient donner à la résidence.

Pour conceptualiser l'architecture singulière des lieux, les architectes ont mis en place quelques éléments clés. Alors que la fondation en béton continue fait office de base aux trois volumes de la maison Hatley, la façade à clairevoie en lattes de cèdre donne à la résidence une uniformité  tout en créant une certaine profondeur visuelle. Fait d’acier galvanisé, le toit emprunte son esthétique au contexte vernaculaire des architectures agricoles environnantes.

Un projet à la fois simple et complexe, la résidence Hatley est une réalisation architecturale « discrète, mais affirmée, ouverte, mais introvertie ». 

Photos : James Brittain
Source : v2com newswire

comments powered by Disqus