Du mobilier urbain conçu à l'aide d'un système modulaire préfabriqué

Dans le cadre du festival citoyen Projet Ex, L'Abri, Dikini, MOA Architecture, Leïla Chouikh et Laura Courbe de la SODER se sont réunis pour réfléchir à la conception d'un mobilier urbain adapté aux initiatives citoyennes de réappropriation de l'espace public.

Depuis quelques années, le mobilier urbain éphémère connaît un succès certain. À chaque printemps apparaissent dans les parcs, les places et les bords de rues, bancs, chaises et installations qui sont, la plupart du temps, démontés en hiver. Le faible budget qui accompagne ces initiatives saisonnières influence le choix des matériaux de conception. Peu coûteux, l'épinette ou la pruche sont des types de bois fréquemment utilisés pour construire ce genre de mobilier. « Cela amène des structures souvent massives qui ne durent pas sur le long terme », souligne Francis M Labrecque de L'Abri. 

C'est en faisant des recherches sur des systèmes modulaires que Philippe Carreau de Dikini est tombé sur la compagnie Flexpipe qui fabrique des tubes et des connecteurs pour concevoir des systèmes de manutention (étagères, racks, postes de travail, etc). Cette compagnie des Cantons-de-l'Est offre principalement divers services dans le domaine industriel, mais séduite par la démarche des designers, elle décida de commanditer le projet, permettant ainsi sa réalisation.

« On aimait l'idée de travailler tous ensemble au lieu de faire quatre mobiliers différents chacun de son côté. » Catherine Milanese de MOA Architecture.

Les designers aiment l'esthétique industrielle qu'apporte ce système préfabriqué. Les tubes en acier recouverts d'une couche de plastique recyclable (HDPE) existent en plusieurs coloris (bleu, jaune, blanc, noir, orange, rouge, gris et ivoire), donnant ainsi à chacun des projets, une signature visuelle personnalisée. 

Ces connecteurs permettent de fixer le bois ou tout autre matériau pour créer une assise ou bien le dessus d'une table

À la façon d'un jeu de Meccano, il est facile d'emboîter les tubes et les connecteurs pour construire plusieurs possibilités de design. Pour ce premier essai, l'équipe de Projet Ex s'est contentée de construire des bancs et des tables. « On peut facilement imaginer d'autres formes d'installations urbaines », précise cependant Nicolas Lapierre de L'Abri.

La structure de ce mobilier urbain est légère tout en étant solide, facilitant ainsi son transport. L'option d'ajouter des pattes ajustables permet la mise à niveau du mobilier sur le sol extérieur souvent inégal. Un tube de 8 pieds coûte 7,95$ et le prix des différents connecteurs varient entre 1,25$ et 4,40$. Flexpipe propose toutes ses pièces en fichiers CAD au format STEP ou SKETCH pour permettre la modélisation d'un projet et d'ainsi lister le nombre de tubes et connecteurs nécessaires.

Ce mobilier urbain nouveau genre sera légué au parc des Gorilles dans le Mile-Ex. Il s'agit d'une bonne occasion de le tester puisque certains éléments, notamment les connecteurs, ne sont pas prévus pour l'extérieur. « Si le projet se développe, nous pourrions penser à proposer, dans notre partenariat avec Flexpipe, des connecteurs en acier inoxydable pour l'extérieur », confirme Nicolas Lapierre. 

 

Crédit photos: Lorène Copinet 

 

comments powered by Disqus