Dans la tête de Nicolas Demers-Stoddart

Quelques questions pour en savoir plus sur les créateurs en design et en architecture.

Nom : Nicolas Demers-Stoddart
Poste : Architecte associé
Entreprise : Provencher_Roy
 

ID/ Qu’est-ce qui caractérise votre travail, quelles sont vos spécialités ?

Conception, multidisciplinaire, enseignement.


ID/ Un élément signature qu’on risque de retrouver souvent au sein de vos projets ?

Aucune signature, chaque projet a une identité propre. Le narratif conceptuel est toujours présent. Ces jours-ci, je dois admettre, beaucoup de bois.


ID/ Un objet design ou un aménagement que vous rêvez d’avoir à la maison ?

Une Tesla ou un « replicator » comme dans Star Trek.


ID/ Selon vous, dans quels domaines aurait-on besoin de laisser plus de place à l’architecture et au design ?

En éducation primaire/secondaire et en infrastructure. Dans l’enseignement des disciplines du génie.


ID/ Quelles idées fausses croyez-vous que les gens se font concernant certaines réalités inhérentes au monde de l’architecture et du design ?

Que l’architecture soit pour les élites, que la qualité c’est pour les riches, alors qu’en réalité l’architecture de qualité sert la société à long terme.


ID/ Qu’est-ce qui vous réjouit présentement en architecture et en design au Québec ?

La multiplication des concours, le REM au niveau régional, le rayonnement du Bixi à l’international.


ID/ Qu’est-ce qui vous désole présentement en architecture et en design au Québec ?

Le manque de travail et d’audace dans l’articulation des infrastructures.


ID/ Un architecte, designer d’intérieur ou designer industriel que vous admirez ?

Ces jours-ci, je réfléchis beaucoup à Bucky (Buckminster Fuller – Biosphère) pour sa réflexion sur les changements climatiques. Jeanne Gang aussi, architecte de Chicago, qui modernise la profession.

Projet de la Tour Montparnasse complété en 2017 par le studio gang, fondé par l'architecte jeanne gang.


 

comments powered by Disqus