Le bureau de D-Cor : une microsociété du design

Situé dans le quartier Pointe Saint-Charles, à Montréal, le bureau de la firme de design et d’architecture D-Cor sert de salle de montre à l'expertise et à l'affection du design de Daniel Corbin, designer et fondateur, et de son équipe. 

« On s’est installés ici il y a 18 mois, raconte Daniel Corbin. Presque tout a été dessiné et fabriqué à l’interne : le mobilier, la cuisine, les bureaux… C’était bien important pour nous : on a une philosophie de designer, et on est là pour faire des dessins. »

« On a une philosophie de designer, et on est là pour faire des dessins. »
- Daniel Corbin

Le résultat tient au rez-de-chaussée d’un édifice datant de 1825, une ancienne maison de colons dont il ne restait plus aucune trace, sauf pour une trouvaille inattendue. « On a découvert un foyer pendant les rénovations, indique Daniel Corbin. Il était dans une toilette, complètement placardé et caché… »

firme architecture D-Cor

Des espaces design privilégiant l'intimité

Aujourd'hui, le bureau de D-Cor regroupe ce foyer, une cuisine, une salle de conférence, un cellier, une salle de bain et de grands cubes de bois, qui servent d’autant d’îlots de travail. Surmonté sur des pattes d’acier, chaque cube permet à chacun des membres de l’équipe D-Cor de bénéficier d’une oasis d’intimité. Seule la lumière naturelle est partagée. « C’est comme des petites maisons, des microsociétés déposées à différents niveaux et différents volumes, illustre Daniel Corbin. Comme si on avait jeté des dés, et qu’on avait décidé de conserver la forme que ça avait donné. »

« Comme si on avait jeté des dés, et qu’on avait décidé de conserver la forme que ça avait donné. »
- Daniel Corbin

Daniel Corbin poursuit : « L’espace en soi est classique, mais on y retrouve ces espèces de cubes flottants en plein milieu, autour desquels on peut circuler librement. On voulait choquer un peu, faire découvrir en une visite notre côté créatif. Un cube est une forme régulière, mais marquante à coup sûr. »

Firme architecture D-Cor

D-Cor faisant dans la créativité et l’ingéniosité, dixit Daniel Corbin, la réflexion derrière le design déteint aussi sur l’aménagement et l’intégration des différents éléments. « Ça fait partie de notre philosophie. La chaise lounge est intégrée au mur, le projecteur est dissimulé dans un petit module automatisé, et les portes sont ciselées dans la table de conférence. On ne s’arrête pas physiquement au matériel : on essaie toujours d’amener le projet plus loin. »

firme architecture D-Cor

Bientôt, cette volonté se poursuivra au deuxième étage de l’édifice, qui sera transformé en appartement de luxe faisant office de salle de montre. « On a une capacité à designer à l’européenne, dans des espaces plus restreints. On conçoit des projets sur-mesure, on a une ligne de mobilier, et ce prochain espace servira à démontrer encore plus notre expertise », conclut Daniel Corbin.

Crédits photos : Frédérik Robitaille

comments powered by Disqus