5 projets des designers de la relève qui se démarquent

Repensés virtuellement, les vernissages 2020 des étudiants en design et en architecture dévoilent des propositions de grande qualité. C’est l’occasion de découvrir de nouveaux talents prometteurs pour l’industrie. Parmi des dizaines de projets plus intéressants les uns que les autres, voici 5 idées originales qui retiennent notre attention.

Marché Riverain par Laurence Kelly

Projet de fin d'études à l'École d'architecture de l'Université Laval.

Le projet propose la conception d’une halle de marché polyvalente sur le pont Dorchester à Québec. Il cherche à unir par l’aménagement urbain et l’architecture l’implantation d’un système alimentaire durable et la cohésion sociale. D’un point de vue esthétique, la succession de plein et de vide et les murs en quinconces donnent un rythme à la promenade où de nouvelles perspectives sont créées à chaque point de vue.

Le projet s’est vu décerner 5 bourses à la cérémonie virtuelle des finissants de l'École d'architecture de l'Université Laval, ainsi qu’une mention pour le thème «Matérialité et matériaux : de la poésie conceptuelle à la vérité constructive». Le projet se démarque pour sa contribution au domaine public, au contexte urbain et à l’émergence créative, ainsi que pour ses sensibilités sociales et écologique.

Crédits: Laurence Kelly

Collectiva par Shana Dimond

Projet de fin d'études au DEC à Dawson College

Collectiva s'adresse aux familles qui veulent créer un sentiment de voisinage dans un projet de condominium. Le projet favorise l'interaction sociale et donne à ses résidents la possibilité d'effectuer des activités ménagères typiques dans un environnement social. Les zones communes sont des espaces uniques et stimulants, à la fois fonctionnels et sociaux. Par exemple, une buanderie rattachée à une aire de jeux intérieure. Ces aménagements contribueraient à créer un environnement communautaire solide et à rendre plus ludiques les aspects les plus banals de la vie familiale.

Crédits: Shana Dimond

Le lieu des possibles par Victorian Thibault-Malo

Projet de fin d'études au Baccalauréat en Design d'intérieur à l’Université de Montréal

Le lieu des possibles est un espace sans fonction fixe projeté sous tunnel Wellington fréquenté par les personnes sans-abris dans le Quartier Griffintown à Montréal. Destiné aux  personnes sans-abris accompagnées de leurs animaux, le projet veut donc valoriser cet espace riche en histoire et offrir une certaine stabilité aux personnes dans le besoin. Invitant, enveloppant, sécurisant et divertissant, l’espace est équipé de mobilier adaptable.

Victorian Thibault-Malo est récipiendaire du prix de l’Observatoire Ivanhoé Cambridge - Design d'intérieur et du prix Lemay pour son projet.

Crédit: Victorian Thibault-Malo

Fertiliser l’aride, un complexe alimentaire mixte pour Pointe-Saint-Charles et Griffintown par Camille Chartray

Projet de fin d'études à la Maîtrise en Architecture à l’Université de Montréal

L’idée de ce projet est de concevoir un complexe agricole, alimentaire et mixte, rassembleur qui transformerait la vie de des quartiers de Griffintown et Pointe-Saint-Charles à Montréal, en plein essor. Répondant aux enjeux locaux, le projet vise devenir un modèle pour répondre plus largement aux problématiques environnementales, agricoles et sociétales. 

Grâce à son projet, Camille Chartray est médaillée de l’Institut royal d’architecture du Canada, récipiendaire de la bourse DMA Architectes, du prix d’excellence NFOE, du prix de l’Observatoire Ivanhoé Cambridge – Architecture. Elle est également en nomination au prix d’excellence pour étudiants Canadian Architect.

Crédit: Camille Chartray

La Cité des Arts par Carlos Eduardo Ospina Villa, Jules Bargis et Guillaume Brezak

Projet de fin d'études au Bac en design de l’environnement à l’Université du Québec à Montréal

En lien direct avec la Place-des-Arts et le quartier des spectacles, la Cité des Arts se déploie autour de l’idée de créer un pôle multifonctions qui renforce le caractère urbain et spectaculaire du secteur. Le projet présente un pôle public avec des commerces, une salle de spectacle et des espaces événementiels, ainsi qu’un bloc de bureaux, un hôtel et une tour de logements. 

Les étudiants se sont vus récompensés à l'événement de remise des prix et bourses de l’École de design de l’UQAM. Le projet s’est démarqué notamment par son intégrité spatiale, sa capacité à adresser l’échelle urbaine et d'articuler différents programmes privés et publics.

Crédits: Carlos Eduardo Ospina Villa, Jules Bargis et Guillaume Brezak

comments powered by Disqus