Infinity Rooms : plonger dans des espaces infinis

Vous rêviez d'espaces infinis? Voici comment deux artistes sont parvenus à passer du concept, à la réalité.

Avec son Infinity Mirrored Room, l’artiste japonaise Yayoi Kusama démontre qu’un concept simple peut s’avérer des plus concluant. Recouverte entièrement de miroirs - du sol jusqu’au plafond en passant par les quatre murs, la pièce se voit dérobée de tous ses repères, ne donnant plus aucun choix au visiteur que de se diriger à tâtons. S’ajoute à cela 27 diodes (tubes électroniques) multicolores qui scintillent et illuminent l’espace donnant l’impression de plonger dans l’immensité du cosmos.

Cette chambre infinie s’inscrit dans la lignée des autres installations de l’artiste et de ses nombreuses ''salles miroirs'' où elle cherche encore et toujours à confondre le spectateur, effaçant les frontières physiques comme par magie, nous procurant un petit goût d’infini...

Un aperçu de cette espace où l’on perd tous nos repères en vidéo :

De son côté, l’artiste Refik Anadol, parvient à nous immerger dans un monde redéfinissant non seulement les frontières de l’espace, mais aussi sa ''matérialité'' avec son Infinity Room.

En créant une salle immersive, l’artiste établit à Los Angeles, nous invite à entrer dans un monde artificiel, avec une pièce confondant réalité physique et virtuelle. Utilisant lumières, sons et projections basées sur la technique du mapping, le visiteur se retrouve transporté dans un lieu immatériel tout droit sorti du film Tron.

Pour Anadol, le projet s’inscrit justement dans une série ''d’expérimentations avec les environnements immersifs'', dont un des objectifs est de ''transgresser les règles classiques de l'expérience visuelle''. Une mission accomplie, faisant la démonstration au passage, des possibilités de la cinétique tridimensionnelle ou des univers mêlant réalité et virtualité.

Finalement, l’Infinity Room nous rappelle aussi, que l’espace n’est pas limité à un cadre physique, mais bien aux limites de notre perception, qui peut être de mieux en mieux déjouée par la technologie, qu’il s’agisse de simples miroirs ou de projections 3D...

Voyez comment l’artiste parvient à créer cette espace procurant une expérience quasi ''psychotropique'':


* Ce texte fait partie d'une série d'articles sur les expériences inspirantes en technologie, présentée par TKNL.

comments powered by Disqus