Repenser l’espace de la rive : WoLM 2016 (Workshop Liège/Montréal)

En septembre prochain, 16 étudiants de 3e année du programme de design d’intérieur de l’Université de Montréal s’envoleront pour la Belgique pour participer à un projet d’échange avec 16 étudiants du Master en architecture intérieure de l’École des Arts Supérieurs de Liège.  Initié par Jean Therrien, professeur agrégé au programme de design d’intérieur de l’Université de Montréal et Marie Tremblay et Raphaëlle Parenteau, chargées de cours, le WoLM propose d’aborder un projet de design expérimental sur la thématique de l’espace de la rive qui se déroulera dans un premier temps à Liège et qui sera ensuite transporté à Montréal (2 semaines-2 semaines).

Abordant une similitude géographique propre aux deux villes participantes, ce projet propose la conception d’installations éphémères en bordure d’eau, d’abord la Meuse puis le Saint-Laurent, et le développement d’une réflexion sensible sur la notion de rive et de son expérience en mode urbain. Le but de ce projet est d’offrir aux usagers de l’espace public un endroit pour occuper la rive, pour la vivre et pour la redécouvrir.

Le thème proposé s’est imposé rapidement au projet en raison du fait qu’autant à Liège qu’à Montréal, les berges ne sont pas toujours aménagées pour que l’usager puisse y accéder et profiter de la proximité de l’eau.  Chez nous, le récent engouement créé par le Village éphémère Au pied du courant démontre bien que les Montréalais souhaitent s’approprier l’espace de la rive du fleuve qui représente pour plusieurs un attrait caractéristique de la ville.

En adition au projet d’installation éphémère, le programme du WoLM se verra bonifié par l’organisation réciproque de visites culturelles pour étoffer le séjour de découvertes et favoriser un enrichissement des connaissances.  Chaque groupe participant fera, par l’entremise d’un circuit urbain, découvrir sa ville à l’autre.  Dans un tel climat d'échange et de partage, cette activité pédagogique s’annonce particulièrement pertinente au niveau du développement personnel, académique et professionnel des étudiants et constitue une bonne opportunité pour nourrir la réflexion autour d’un enjeu d’aménagement urbain actuel et collectif.  Il sera intéressant de découvrir les propositions étudiantes à ce sujet au mois d’octobre prochain.

comments powered by Disqus