l'objet s'éclate pour une 23e année à Québec

C’est dans la soirée du 11 mars dernier que se déroulait, au Musée de la civilisation, l’événement l’OBJET s’éclate. Réalisé par les élèves au baccalauréat et les finissants à la maîtrise en architecture de l’Université Laval, l'événement était sous la direction de Sylvie Girard, architecte et présidente d’honneur.

Depuis plusieurs années, l’évènement attire plus d’un millier d’acheteurs et de curieux, dont certains qui n’hésitent pas à sortir leur porte-monnaie pour acquérir un objet unique. Les étudiants en architecture présentent pour l'occasion près d’une quarantaine de créations, toutes plus funkys les unes comme les autres. 

Les créateurs revisitent des matériaux recyclés, écartant la fonction première de la matière. Ils travaillent le métal et même sculptent le bois. Ils sont, sans l’ombre d’un doute, extrêmement créatifs et proposent des objets, qui en majeur partie possèdent une fonction utilitaire, mais surtout un esthétisme dignes des grands designers.

Certains des objets ont su attiré l'attention de notre collaborateur Antoine Dubé qui était sur place pour l'encan, soit la lampe L’éclat d’aimants, la lampe Blocs, la bibliothèque Buchothèque et le vase Bouquet prude. On peut dire qu'encore une fois, l'événement a capté l'attention autant des professionnels du milieu, que des étudiants et des amateurs de design. 

 

Collaboration spéciale : Antoine Dubé. 

comments powered by Disqus