The Copenhagen Wheel : se propulser dans la ville

Dans le cadre de C2MTL, qui se déroulait du 24 au 26 mai dernier, Index-Design a eu la chance de rencontrer Assaf Biderman, fondateur et président-directeur général de Superpedestrian. Résumé d'un entretien fort intéressant sur la création d'une roue électrique. 

Assaf Biderman

Fondateur et PDG - Superpedestrian

ID /  Expliquez-nous comment vous est venu l'idée de Superpedestrian ? 

AB / Le projet a débuté il y a environ quatre ans. Nous avons décidé de démarrer cette entreprise car nous nous sommes rendus compte qu'il y avait une grande différence entre les produits sur le marché et les technologies disponibles. Notre travail étant orienté sur l'autonomie des gens en terme de déplacements, nous sommes arrivés à la conclusion qu'il fallait proposer d'autres options que la voiture, le métro ou encore l'autobus. L'économie de la voiture peut seulement fonctionner si les voitures sont partagées. Or, si la prémise est le partage, est-ce vraiment la voiture le meilleur véhicule à utiliser ? Même si on peut aujourd'hui remplacer l'humain par un robot pour la conduite d'une voiture, on ne règle pas plus le problème de l'autonomie des gens de cette façon, encore moins celui du trafic sur les routes. Le simple fait qu'il reste des places disponibles dans presque chaque voiture qui circule en ce moment démontre que nous n'avons peut-être pas la bonne solution dans cette idée de partage de voitures. Ainsi, il nous faut créer des véhicules ou des moyens de transport qui sont le plus près possible de l'échelle humaine. C'est en effectuant cette réflexion que nous en sommes venus avec cette l'idée de la roue électrique pour le vélo. Notre solution permet de déplacer une à deux personnes seulement, est légère, bonne pour l'environnement et bonne pour notre corps. 

ID / Vous vous penchez sur le vélo comme moyen de transport, mais pas n'importe quel vélo. Expliquez-nous ? 

AB / Le vélo s'est imposé comme un bon choix au départ puisqu'il est l'un de moyen de transport que l'on apprend très rapidement après avoir appris à marcher. De plus, la moitié de la planète peut en faire. Toutefois, si on regarde l'étendue de nos villes aujourd'hui, la majorité des villes se sont élargies considérablement avec la popularité de la voiture, ce qui fait que maintenant, il est nécessaire d'avoir accès à une machine pour se transporter d'un point A au point B. Il est presque impossible de penser partir à vélo à tous les matins pour le boulot et en revenir ensuite avec ce même moyen de transport. Pour la majorité des gens, dès qu'il s'agit de plus de 25 minutes de vélo, ce dernier ne devient plus une option valable de moyen de transport avant/après boulot. C'est à ce moment également que nous avons réalisé que le marché des vélos électriques était en plein essor et que ce qui se trouve sur le marché n'est pas de très bonne qualité. Les vélos sont lourds et peu performants. C'est presque comme si nous étions restés dans les années 90. Par exemple, rien de ce qui a été apporté comme amélioration aux appareils cellulaires intelligents n'est arrivé dans l'industrie du vélo électrique. Nous avons alors opté pour une approche différente : laissons les spécialistes des vélos fairent les vélos et occupons-nous de la portion électronique et électrique à l'aide des technologies que nous connaissons. Nous nous sommes concentrés sur les aspects ou nous pouvions apporter une valeur ajoutée, la roue électrique. 

ID / Quelles sont les particularités de cette roue électrique ? 

AB / C'est une roue électrique que l'on peut ajouter sur à peu près n'importe quel vélo. Avec ce produit, vous pouvez aller à votre boutique de vélo préférée, choisir n'importe quel vélo de votre choix et vous procurez la roue Copenhagen par la suite. Il est même possible d'utiliser cette roue sur votre vélo actuel. Une des raisons qui nous a poussé à faire cette roue, c'est que nous pouvions offrir un produit avec plusieurs qualités pour peu de coût supplémentaire. Nous avons développé nos propres capteurs qui permettent de détecter les mouvements de l'utilisateur afin de rendre ce dernier dix fois plus fort. Ainsi, vous avez l'impression de faire tout le boulot en pédalant, mais en réalité, c'est la technologie intégrée qui fait le boulot pour vous. De plus, l'intégration de cette technologie à même la roue que nous pouvons vendre directement nous permet de réduire le prix considérablement, permettant aisni l'accès au plus grand nombre. 

ID / À quel endroit peut-on l'essayer ou l'acheter ? 

AB / Il est possible de se procurer la roue électrique ou encore nos options de vélo complet via notre site Internet. Nous avons maintenant plusieurs points de vente aux États-Unis, quelques-uns en Europe et certains au Canada. D'ailleurs, nous avons un point de vente à Montréal qui vient de se conclure. Dans quelques semaines, les gens pourront aller essayer le vélo chez C&L Cycles sur la rue Rachel. 

 

En couverture : crédit photo Max Tomasinelli. 

comments powered by Disqus