Un nouveau concept design pour les restaurants Bâton Rouge de Boisbriand et d'Oakville

Pour la réalisation des nouveaux restaurants, l'équipe de LT intérieurs a voulu garder les éléments propres au steakhouse Bâton Rouge traditionnel tout en donnant aux deux succursales une dimension plus actuelle. 

Afin de réussir à moderniser les établissements de la chaîne de restaurants à la réputation bien établie sans pour autant dénaturer le concept qui a fait sa renommée, la firme de design Lucier Tremblay intérieurs a visité plusieurs steakhouses à Montréal, Toronto, New York, Miami et Las Vegas pour y trouver l'inspiration conceptuelle. 

Puisque les succursales d'Oakville et de Boisbriand étaient déjà identiques au niveau de leur construction et leur configuration, l'équipe leur a apposé le même design. « Il y deux volets à notre mandat, le premier est la rénovation de restaurants existants où nous devons garder beaucoup d'éléments en place et le deuxième volet concerne les nouvelles locations. Nous avons fait en 2016 le Bâton Rouge de Sainte-Foy qui est complétement différent puisque c’était une nouvelle construction dans les anciennes Ailes de la Mode », explique Anne Tremblay, designer d'intérieur associée chez LT intérieurs. 

Les différentes étapes de rénovation, qui furent minutieusement synchronisées et organisées pour ne pas occasionner une fermeture trop longue des restaurants, ont duré un total de trois semaines. LT intérieurs souhaitait rafraichir le design des succursales tout en respectant les aspirations des franchisés propriétaires, l'une d'elles étant de « garder une ambiance feutrée et enveloppante ». Le concept privilégiait également la conservation des matériaux déjà présents comme la brique, le bois et le cuivre. « Nous devions rajeunir le look général du restaurant en gardant plusieurs choses, comme les poutres au plafond, les murs de brique, les murets de pierre ou les structures des banquettes », précise Anne Tremblay.

Bâton Rouge

La structure des Banquettes  et les murs de brique d'origine ont été conservés.

« L’ajout du cellier est certainement le plus grand changement. En plus d’être décoratif, il fait une cloison et créer, par le fait même, une salle privée pour les groupes. » Pour la réalisation de celui-ci, l'équipe a fait affaire avec Les Celliers de la vieille garde, une entreprise basée à Saint-Honoré et spécialisée dans la fabrication de celliers personnalisés. 

Bâton Rouge

Le nouveau cellier réalisé par Les Celliers de la vieille garde

La réalisation des nouveaux Bâton Rouge a également été un véritable travail collaboratif et ce, de l'approbation du concept à l'élaboration des plans, jusqu'à la mise en place finale du nouveau design. La firme a notamment oeuvré avec Quanta architecture et l'équipe de construction et de marketing de Imvescor. « Nous avons travaillé en étroite collaboration. LT intérieurs s’occuppait du concept et de la relation avec le client et Quanta des plans d’éxécution. »

Afin d'apporter une dimension locale au projet, LT intérieur et l'équipe de Bâton Rouge ont également choisi de travailler avec l'atelier de création québécoise Luminaire Authentik. « Nous avons développé plusieurs luminaires sur mesure pour la bannière », affirme Anne Tremblay.

Fidèle au concept initiallement établi, l'équipe de LT intérieurs a réussi à rajeunir le design intérieur des deux succursales Bâton Rouge tout en conservant l'identité conviviale propre au populaire steakhouse.

Bâton Rouge

Le luminaire central est une création de Luminaire Authentik

Crédit photo : Marc-Antoine Charlebois

 

comments powered by Disqus