Un nettoyeur nouveau genre

On pourrait assurément qualifier de maculée l'entreprise Les nettoyeurs White’s, un projet d'aménagement raffiné et lumineux imaginé par les concepteurs Gabrielle Rousseau et Philip Staszeksi d'Ivy Studio

Situé sur la rive sud de Montréal, le comptoir de nettoyage à sec est la première succursale de l'entreprise. Les deux jeunes fondateurs, souhaitant miser sur un concept transparent, mais aussi différent de l'offre actuelle, privilégient l'utilisation de produits écologiques et misent sur une expérience client de haut niveau. 

Plancher à motifs chevron, étagères encastrées à l'esthétique minimaliste, verrières et luminaires en laiton rappellent un intérieur résidentiel à la française. Pour l'aménagement de ce local commercial de 800 pieds carrés au look « d’appartement parisien », l'équipe d’Ivy Studio a misé sur une ambiance à la fois chaleureuse et élégante. L'abaissement du plafond existant, jugé trop haut par les concepteurs, a notamment contribué à rendre l'espace plus intime et invitant. 

De l'image de marque, aux produits, jusqu'à la machinerie, Les nettoyeurs White’s a misé sur le noir et le blanc, ponctuant l’environnement de touches dorées, que l’on retrouvent notamment dans le logo. Réalisés par le studio de création Lambert & Fils, les luminaires appuient la palette de couleurs monochromes, alors que les carreaux de sol en terre cuite faits à la main de couleur fauve apportent chaleur à l'espace. 

La bibliothèque conçue spécifiquement pour le projet est dotée d'une échelle sur rail qui permet de mettre en valeur la sélection de produits écologiques dédiés au nettoyage des vêtements et de la maison, tout en facilitant l’accessibilité. Les grandes baies vitrées de la devanture du magasin laissent quant à elles entrer une abondante lumière naturelle. Élément accent dans l'espace, le comptoir de service revêtu de marbre noir reprenant aussi les teintes dominantes du commerce. 

« Une attention particulière a aussi été portée à l’organisation de l’espace par la fenêtre de la couturière, les portes dissimulées ainsi que la fente vitrée qui permet d’apercevoir le mouvement du convoyeur à vêtements », affirment les concepteurs du projet. 

Le projet d'aménagement est complété par une usine de nettoyage, située dans un autre quartier, mais directement affiliée à l'entreprise. Minimaliste et d’allure industrielle, l'industrie reprend le même concept esthétique épuré que le commerce du nettoyeur. 

Photos : Annie Farfad
Source : Dezeen | Ivy Studio

comments powered by Disqus