Trois entreprises design finalistes au Grand Prix Entrepreneur d’EY

D'envergure mondiale, le Grand Prix de l'Entrepreneur d'EY est un concours unique en son genre qui rend hommage à ceux et celles qui bâtissent et dirigent des entreprises prospères, en pleine croissance et dynamiques. Chaque année, il se déroule à l'échelle régionale, nationale et internationale, et ce, dans plus de 145 villes et 60 pays. Pour l'édition 2017, Céragrès, Humà Design + Architecture et Menkès Shooner Dagenais LeTourneux Architectes (MSDL) se retrouvent au lot des finalistes. 

Anik Shooner

Associée, MSDL Architectes

L'idée derrière ce prix est d'encourager l'activité entrepreneuriale, en plus de reconnaître la contribution de gens qui représentent une source d'inspiration grâce à leur vision, leur leadership et leurs diverses réalisations. Trois finalistes sont ainsi retenus dans chacune des dix catégories. Provenant de la communauté du design et de l'architecture, on y retrouve Guy Gervais, président de Céragrès dans la catégorie « Produits et services d’entreprise à consommateur »,  Stéphanie Cardinal, présidente de Humà Design + Architecture ainsi que Anik Shooner, associée et cofondatrice chez Menkès Shooner Dagenais LeTourneux Architectes dans la catégorie Immobilier et construction. 

Guy Gervais

président, Céragrès

C'est le 9 novembre prochain que les lauréats provenant du Québec et choisis par un jury indépendant seront annoncés. Le jury de l'édition québécoise 2017 était composé d'Anne Darche, présidente, Pertinence Inc.; Marie-Anne Tawil, présidente et chef de la direction, Iron Hill Investments Inc.; Andrew Richardson, président, Targray; et Jacques Foisy, président et directeur général, Novacap.

Stéphanie CArdinal

présidente, Humà Design + Architecture

L’un des lauréats de l’une de ces catégories deviendra l’Entrepreneur de l’année d’EY au Québec avant de se mesurer aux récipiendaires de l’Ontario, de l’Atlantique, des Prairies et du Pacifique pour remporter le titre d’Entrepreneur de l’année d’EY au Canada. En juin 2018, le lauréat canadien rivalisera avec les gagnants de plus de 50 pays pour le titre d’Entrepreneur de l’année mondial d’EY.

 
comments powered by Disqus