Studio Lionel réalise un espace sportif hybride à Rouyn-Noranda

Maude Gilbert de la firme montréalaise Studio Lionel a réalisé l'aménagement du centre Mudra espace sportif situé au centre-ville de Rouyn-Noranda alors qu'aucun endroit n'offrait ce type de services dans la région.

Professeur de yoga et de spin cycle, la directrice et cofondatrice du centre sportif Mudra, Ève Blais Cloutier, souhaitait proposer aux amateurs d'activités physiques un environnement à la hauteur de leurs attentes. Les sportifs habitant la ville de Rouyn-Noranda et ses environs n'avaient pas réellement d'endroit rassembleur et personnalisé où ils pouvaient pratiquer des sports de grimpe ou d'entraînement gymnastique au sol. 

Ève Blais Cloutier voulait en effet créer un espace hybride où l'on pourrait pratiquer des activités telles que l'escalade de bloc, différents styles de yoga ou de l'entraînement de groupe, tout en offrant aux athlètes un coin café et un bar santé réservés à la détente et au bien-être.

Avec son frère Léon, elle décide d'entreprendre, en juin 2017, la rénovation d’un ancien bâtiment du centre-ville et fait confiance à la designer Maude Gilbert, cofondatrice de la firme montréalaise Studio Lionel avec Gabriel Lehoux, pour la réalisation de l'aménagement du nouvel espace. «C’était le premier projet d'Ève. Dans la région, il y avait des chaines de centres d'entraînement, mais pas vraiment d'endroits rassembleurs. Ève aimait ce que je faisais, elle trouvait ça différent», se rappelle Maude Gilbert.

Studio Lionel a vu le jour pendant que se déroulait le projet Mudra, que Maude Gilbert a réalisé en collaboration avec sa cliente. La designer signe la conception, la gestion de projet, le design et même l’ingénierie de l'espace.

«Nous nous sommes inspirées des centres sportifs de New York, des salles de spinning. On voulait quelque chose d’épuré et de moderne, explique la designer. J’ai proposé à la cliente de creuser le plancher au lieu d’y aller en hauteur. Puisque le coût était favorable, on a construit une mezzanine qui fait le tour de l'espace pour que les gens puissent voir en bas et regarder aussi les murs d’escalade, qui ont été installés par l'entreprise Délire

Pour balancer l'esthétique minimaliste privilégiée pour le centre d'entraînement, Maude Gilbert a voulu ajouter des touches de couleurs dans l'environnement « De l'ocre, du gris, du mauve et du bleu pâle, les couleurs représentent en fait chacune des salles du centre. On retrouve aussi les couleurs du branding, réalisé par BESIDE Media, dans le terrazzo de la salle de bain, à l’intérieur des casiers et sur les murs d’escalade », souligne Maude Gilbert. 

Casiers colorés et terrazzo

La designer a également pris en main la conception du mobilier alors que la majorité des meubles et des intallations ont été faits sur mesure. «Les bureaux et les chaises ont été achetés, mais les bancs, les bacs pour les plantes, le comptoir d’accueil et celui de la salle de bain ont été faits sur mesure. Un ébéniste a aussi confectionné la grande table du coin café. On a voulu collaborer avec des corps de métier de la région selon le souhait de la cliente. »

Pour l'éclairage, aussi confectionné de façon personnalisée, Maude Gilbert a fait appel à l'entreprise lavalloise Natech puisque aucune compagnie locale n'offrait ce service. « Au niveau de l'éclairage, nous ne ne voulions pas quelque chose de classique nécessairement. Les néons sont des rectangles linéaires qui sont inspirés de ceux qu'on retrouve aux États-Unis dans les salles de spinning. La lumière change avec la musique. Ça va avec le mood, pour la relaxation ou pour les cours.»

Grande table et jardinières réalisées sur mesure. 

Neons linéaires et mezzanine entourant les murs d'escalade.  

Afin de pouvoir ouvrir le centre d'entraînement au moment de la période achanlandée des inscriptions du début d'automne, le Mudra espace sportif a dû être réalisé en quelques mois seulement, un défi du projet que Maude Gilbert concède avoir relevé. « On avait une contrainte de temps avec l’inscription dans les gyms et il fallait aussi gérer tous les corps de métiers, il fallait penser à tous les détails. C'était un défi, mais je pense qu'on a atteint nos objectifs assez vite. On a réussi à donner à la salle sa vocation de départ pour combler une demande qui était grande là-bas », conclut fièrement la designer. 

 

Crédit photos : Mudra espace sportif 

 

 

 

comments powered by Disqus