Revitalisation d'une résidence des années 60

Imaginée par les architectes Bédard Charbonneaux Langlois dans les années 60, cette demeure de la région de Mont-Tremblant a subi d'importantes modifications afin qu'une famille tri-générationnelle puisse s'y installer confortablement. 

La mission première de l'équipe d'architectes de la firme Dupont Blouin en charge du projet de revitalisation fut de donner un second souffle à la demeure. Les propriétaires souhaitaient pouvoir s'y retrouver en famille dans une ambiance conviviale et chaleureuse. 

Au niveau de l'aménagement intérieur, la résidence se décline en deux ailes distinctes, et forme un plan en « L ». Au rez-dechaussée, le vestibule devient le point central entre les espaces de vie et les espaces plus intimes. Les pièces fonctionnelles telles la cuisine, la salle à manger et le salon occupent l'aile donnant sur le lac. Les chambres et les pièces de service, comme les deux salles d’eau, l'espace de rangement et la salle de lavage, se logent dans la deuxième aile qui fait face au jardin.

À l’étage inférieur, situées dans l’aile orientée vers le lac, ont été aménagés une cinquième chambre, une salle de bain, un bar, un espace de jeu ainsi qu’une salle mécanique. 

Une cuisine fonctionnelle et intemporelle

L’organisation linéaire de la cuisine donne place à un comptoir en granite noir cambrien d’origine locale, d'une longueur de 24 pieds. Ce dernier intègre un rangement généreux, en plus de proposer un coin réservé au déjeuner. Aménagée à même l’îlot central, la station de cuisson profite également d'une belle entrée de lumière, tout comme les espaces de vie adjacents. 

Épicurien, le propriétaire de la maison souhaitait que l'espace cuisine devienne l'élément incontournable de l'espace. L'idée était de proposer un aménagement qui permettrait le rassemblement des proches autour d’une cuisine ouverte sur la salle à manger et le séjour.

Les matériaux mis à l'honneur 

Dans le but de respecter le travail des architectes précédents, les concepteurs ont décidé d’harmoniser les matériaux choisis avec ceux déjà présents dans le projet. Ils ont notamment gardé la charpente de bois massif fait de sapin de Douglas ainsi que les murs de pierres de rivière que l'on retrouvent sur les deux foyers de la résidence. La présence de ces matériaux a notamment inspiré la nouvelle palette du projet de revitalisation.

Parmi les modifications effectuées, les colonnes et les poutres existantes ont été sablées et teintes de couleur anthracite afin de s’agencer aux meneaux des nouveaux murs rideaux d’aluminium. Les architectes ont également sablé et huilé le platelage afin de lui redonner sa couleur d’origine. 

Le chêne blanc en provenance de l’Ontario a été privilégié dans la conception du mobilier de cuisine, de salle à manger, ainsi que dans les corridors. Ce matériau s’agence à la structure de bois existante. Pour les chambres, l'équipe d'architectes a opté pour le merisier russe d’origine québécoise. 

Les salles de bain de la résidence mettent de l'avant le marbre. Le Marquinia noir a été choisi pour les deux pièces du rez-de-chaussée, alors que le Carrara blanc recouvre les murs de la salle de bain de l’étage inférieur. 

 

Fiche technique 

Nom du projet: Résidence secondaire au Lac-Ouimet
Localisation: Mont-Tremblant, Québec, Canada 
Superficie du projet: 3200 pi2
Coût de la rénovation: 600K $
Fin du projet: 2018
Prix: Grands Prix du Design 2019, catégorie cuisine 
Architectes/designer: Marie-Josée Dupont & Olivier Blouin
Photographe: Olivier Blouin Audio video: Bang and Olufsen
Cuisiniste: Cuisines Steam
Ébéniste: Frank Minerva
Éclairage: Lambert et fils, FLOS, Luceplan
Électroménagers: Thermador, Miele
Mobilier: Kastella, Minotti
Plomberie: Aquabrass, Agape, Blanco, Julien
Porcelaine et marbre: Ciot

Photos : Dupont Blouin architectes

comments powered by Disqus