REM : un concept architectural qui transformera le paysage urbain

Le consortium Lemay, Perkins+Will et Bisson Fortin propose un concept architectural intégré et significatif pour le Réseau express métropolitain (REM), l’un des plus grands projets de transport en commun en Amérique du Nord. 

Dans le cadre du contrat octroyé à la Société en nom collectif NouvLR pour la construction du réseau de métro léger qui s’étendra sur 67 kilomètres, les firmes d’architecture et de design Lemay, Perkins+Will et Bisson Fortin assureront la conception des stations du réseau qui sera implanté à travers divers paysages urbains, industriels et naturels.

« L’équipe a tiré parti de sa créativité débordante et de sa grande sensibilité aux questions pratiques, sociales et environnementales pour produire ce concept exceptionnel », déclare Daniel Arbour, associé principal et responsable du projet REM chez Lemay.

Un concept en 3 temps 

Les concepts d’architecture, d’architecture de paysage et de design urbain du projet sont intimement liés et fondés sur trois thèmes majeurs : le mouvement, la transparence et l’identité. Pour illustrer le mouvement, par exemple, les façades des stations du REM et les aménagements paysagers sont un rappel visuel et rythmique du paysage qui défile à travers la fenêtre d'un train en déplacement. 

REM - Station Île-des-Sœurs 

La notion de transparence se traduit notamment par des stations abondamment vitrées, ce qui améliore la sécurité et facilite l’orientation des usagers. Les liens visuels entre les stations, les voitures de métro et leur environnement sont par ailleurs optimisés 

REM - Station Panama

REM -intérieur de la Station Du Ruisseau 

L’affirmation du caractère local et identitaire  s’est rapidement imposée dans le cadre de la démarche conceptuelle, tout en laissant place à la création d’éléments de design unificateurs qui assurent une signature harmonieuse sur tout le réseau. L’utilisation du bois pour le plafond des stations est l’un de ces éléments qui confère chaleur et continuité esthétique, et célèbre l'importance historique de l'industrie forestière québécoise.

Pour Christian Bisson, architecte associé chez Bisson Fortin architecture + design, l'unification, c'est aussi de créer une intégration harmonieuse du réseau avec les autres infrastructures de transport de la ville. « L’un des éléments les plus fascinants du REM est la façon dont il s’intègre harmonieusement au métro de Montréal en trois endroits clés, ainsi qu’au Montréal souterrain, offrant aux voyageurs des liaisons faciles et rapides alors qu’ils se déplacent à travers la ville et les environs. »

Pont de l'Île-des-Sœurs 

Chaque station du REM a été conçue sur la base d’éléments modulaires partagés, mais mis en œuvre selon des configurations uniques. Ces éléments préfabriqués novateurs permettront une construction simple, écologique et durable, ainsi qu’un mode de personnalisation qui tiendra compte du contexte local, de la topologie et de la géographie.

« Nous sommes honorés de pouvoir participer à une démarche où les infrastructures sont considérées comme des équipements à la fois culturels et de rayonnement, ayant pour but d'améliorer la qualité de vie des citoyens, de rehausser l’expérience offerte aux visiteurs et d'assurer une valeur économique à long terme pour l'ensemble de la région », ajoute Jeff Doble, architecte et directeur principal du design de transportation chez Perkins+Will. 

Le réseau reliera l’Aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau au centre-ville de Montréal et établira également un lien avec les rives nord et sud de l’île de Montréal. Le REM a pour objectif d’offrir des options de déplacement efficaces et durables aux citoyens du Grand Montréal. La construction débutera en avril 2018.

 

Crédit photo : Réseau express métropolitain (REM)

comments powered by Disqus