Réaménagement énergisant d’une cour intérieure montréalaise

La designer Martine Brisson et l’architecte paysagiste Roxanne Miller ont réalisé le mandat d'aménagement de la cour intérieure d'une maison unifamiliale du Plateau Mont-Royal, un projet faisant suite à la réhabilitation de la vaste demeure. 

En plus de travaux résidentiels, les designers réalisent des travaux d'aménagement extérieur avec leur entreprise MYTO design d’espaces vivants. Résidants aux États-Unis, les clients souhaitaient qu'elles transforment l'espace extérieur de leur résidence en un lieu intime et chaleureux où ils pourraient passer du bon temps avec leurs amis. Afin de réaliser ce souhait, Martine Brisson a conçu des pièces de mobilier qui pourraient s’insérer dans un espace restreint de 446 pieds carrés. « Nous devions respecter cette volumétrie particulière. De là nous est venue l’idée de créer un mobilier linéaire se déroulant comme un ruban sur toute la longueur. Notre table se transforme ainsi en chaise basse sous l’érable japonais, puis en chaise longue double là où les rayons du soleil viennent caresser le sol. »

Le nouveau mobilier multifonctionnel peut ainsi être utilisé de diverses manières selon l’envie et le moment de la journée. L'aménagement extérieur devait aussi être facile d’entretien et à l’épreuve des intempéries. 

« Cette maison est un pied-à-terre pour nos clients. Ils aiment y venir avec quelques amis et ne pas avoir à faire de ménage ni d’entretien du jardin lorsqu’ils s’en vont », ajoute Martine Brisson. 

Pour la table extérieure, Martine Brisson a choisi de jumeler à un support en aluminium un revêtement en béton Ductal®. Imperméable à l’eau et à l’humidité, ce matériau comporte seulement 1 % de porosité. Il est aussi très léger par rapport au béton traditionnel et peut être teint. « Un demi-pouce d’épaisseur nous a suffi alors que, pour obtenir la même solidité, deux ou trois pouces auraient été nécessaires avec un béton traditionnel », précise-t-elle.

Pour l'aménagement de la cour, un gris presque blanc a été choisi, créant un contraste intéressant avec les grandes dalles noires. 

De petites lanternes à D.E.L. fonctionnant à piles ont été placées ici et là afin de fournir un éclairage tout en douceur. Appuyant cette atmosphère intime recherchée, une clôture en bois au fond de la cour bloque les regards indiscrets. Les lattes de bois la composant ont toutefois été coupées en angle pour laisser passer la lumière. 

Un aménagement paysager « japonisé »

Au moment de disposer les végétaux dans la cour, MYTO a opté pour la conservation de la plate-bande existante, tout en mettant à l'honneur l’érable japonais présent dans la cour depuis plusieurs années. « Nous devions trouver une végétation qui ne nuirait pas à ses racines », affirme Roxanne Miller, horticultrice et cofondatrice de MYTO design. Elle a finalement choisi une végétation variée, mais assez standard, qui serait aussi facile d’entretien. Des galets noirs au fini lustré ont été placés au sol afin de séparer la plate-bande du dallage.

« Pour parfaire l’ensemble, d’ici la fin de l’année, nous planterons un genévrier (Chamaecyparis nootkatensis) au fond de la cour, devant la clôture de bois », conclut Roxanne Miller.

Pour les designers, l'aménagement de la cour représente un espace réellement « lumineux, convivial et intime, invitant à la détente par son ambiance minimaliste ». 

Photos : Pierre Béland

comments powered by Disqus