Rainville-Sangaré lauréats de la bourse Phyllis-Lambert 2017

Le 13 juin dernier, le Bureau du design de la Ville de Montréal a remis la bourse Phyllis-Lambert aux récipiendaires de cette année, le duo de designers industriels Rainville-Sangaré. Lors de l'événement, qui soulignait également les 10 ans de création de la bourse en plus des 90 ans de Mme Phyllis Lambert, les lauréats des éditions antérieures ont pu témoigner des retombées de cette distinction sur leurs carrières. 

La bourse, d'un montant de 10 000 $, a été remise par Mme Manon Gauthier, membre du comité exécutif, responsable de la culture, du patrimoine, du design, d’Espace pour la vie ainsi que du statut de la femme. Était également présente lors de l'événement Mme Phyllis Lambert, architecte et directeur fondateur émérite du Centre Canadien d’Architecture.

Ce prix permettra aux lauréats de réaliser un projet de perfectionnement professionnel en design portant sur une thématique liée à la ville. La firme Rainville-Sangaré a proposé le projet Compléments de l’architecture, une recherche axée sur la conception de détails architecturaux intégrés au cadre bâti et ayant comme sujet d’étude la ville d'Helsinki. 

« Nous sommes très heureux de remettre cette bourse aux designers industriels de la firme Rainville-Sangaré, a déclaré Manon Gauthier. Ce duo est composé de concepteurs talentueux de la relève montréalaise, et nous espérons que cette bourse leur permettra d’approfondir leur réflexion sur le design et sur leur pratique, et qu’elle leur donnera l’occasion de s’inspirer du travail des grands maîtres finlandais. » 

De nombreuses visites sont prévues lors de leur voyage, dont celles de plusieurs bâtiments dessinés par Alvar Aalto, notamment le Finlandia Hall, le studio et la maison Aalto à Helsinki, le musée et la Experimental House à Jyväskylä, ainsi que d’autres incontournables comme le Design Museum Arabia. Si l’occasion se présente, les lauréats souhaiteraient exposer leur projet de perfectionnement à la Helsinki Design Week. Et pourquoi ne pas aussi faire une exposition à Montréal ?

C’est avec Compléments de l’architecture que Nicholas Sangaré et Lambert Rainville, cofondateurs de Rainville-Sangaré, aimeraient donner vie à une démarche créative inspirée d’une approche de l’architecture intégrée finlandaise, qui mettra en lumière l’importance de la présence de l’apport humain dans la caractérisation de nos villes.

« Nous avons la conviction que les éléments architecturaux sont révélateurs d’identité culturelle locale, notamment quant à l’identité de la créativité manufacturière et de la relation artisan-designer nécessaire lors de la construction du bâti. Nous croyons qu’Helsinki qui, tout comme Montréal, fait partie du Réseau des villes créatives en design de l’UNESCO, sera la destination idéale pour alimenter nos réflexions et nos travaux afin de concevoir ces éléments architecturaux que l’on retrouve sur les façades des bâtiments », ont expliqué les designers.

L’intérêt marqué pour la multidisciplinarité reposant sur une lecture de la ville à plusieurs dimensions – identitaire, patrimoniale, architecturale, productrice et créative – a été salué par le jury. Les membres de ce dernier s’entendent pour dire que le projet Rainville-Sangaré est porteur, et que la bourse Phyllis-Lambert pourra assurément être un levier précieux dans leur carrière. Le jury 2017 était composé de : Rami Bebawi, architecte associé et cofondateur, KANVA, Cindy Couture, directrice générale et partenaire, Index-Design, Caroline Gagnon, Ph. D., professeure et directrice du programme en design de produits, École de design, Université Laval, Patrick Marmen, chercheur, Chaire UNESCO en paysage et environnement de l'Université de Montréal et Michèle Picard, chef de section, équipements culturels, art public et patrimoine artistique, Service de la culture de la Ville de Montréal

comments powered by Disqus