Le projet Atrium Townhouse par RobitailleCurtis

Construite à la fin des années 70, la maison de ville a été modernisée en 2016 par la firme basée à Montréal afin d'y loger une jeune famille recherchant un milieu de vie convivial et ludique. Index-Design, en collaboration avec Sub-Zero and Wolf, vous présente le projet.   

Pour les architectes et co-fondateurs de RobitalleCurtis, Sophie Robitaille et Andrew Curtis, l'idée maitresse derrière le projet était d'ajouter une touche moderne et une conception personnalisée à la maison, en y intégrant des espaces autant adaptés aux réalités des enfants qu'à celles des animaux de compagnie que possède le couple de propriétaires. «C'était vraiment une maison qui se prêtait bien à ça, car elle avait déjà un certain côté contemporain», explique Sophie Robitaille. 

La fonctionnalité de l'espace

La firme, qui se spécialise dans la réalisation de projets résidentiels haut de gamme, s'engageait donc à répondre à l'écologie du site tout en adoptant une approche honnête et fidèle au désir des clients. Propriétaires d'un chien de race Grand Danois, ces derniers souhaitaient que l'espace cuisine et celui du salon puissent être bloqués sans que des portes viennent cloisonner l'environnement ouvert. Les revêtements et matériaux utilisés devaient aussi être à la fois élégants et résistants. Un ingénieux rideau coulissant fait de maillons d'acier a donc été installé sur une rail afin de permettre aux propriétaires de séparer la cuisine de l'espace salon lorsque nécessaire, empêchant ainsi l'animal de s'y promener librement.

La porte coulissante métallique est fonctionnelle alors que le plancher de béton poli apporte résistance et élégance. 

Matériaux et mobilier haut de gamme

Qualité et durabilité sont aussi les mots d'ordre de la firme qui possède également un bureau à Burlington, dans l'État du Vermont.

Pour le design de la cuisine, le duo d'architectes a opté pour des revêtements de comptoir épurés et des électroménagers haut de gamme. «La haute qualité est fondamentale pour nous, mais aussi pour nos clients. C'est pourquoi, par exemple, on aime particulièrement les électroménagers Sub-Zero and Wolf, ajoute l'architecte. On dirige nos clients vers leur salle de montre et après, ils font leur choix. » 

Les modèles sub-zero and wolf suivants ont été utilisés : 

Cuisinière Wolf # DF486C, Hotte de ventilation Wolf  #PW482418, Réfrigérateur Sub-Zero  #IT-36CI

«Les appareils sont vraiment bien faits et ils se prêtent parfaitement à ce type de projet », ajoute Andrew Curtis. La cuisine de l'Atrium Townhouse a notamment été soumise au concours Kitchen Design Contest, organisé par le leader en électroménagers de luxe. La compétition, qui englobe plusieurs catégories, récompense les plus intéressanrs projets de cuisine ayant inclu dans leur design des appareils de marque Sub-Zero and Wolf. L'entreprise dévoilera la liste des gagnants, du 24 au 27 septembre prochain, à l'Hôtel del Coronado en Californie.

Pour l'équipe de RobitailleCurtis, le choix des matériaux est évidemment d'une grande importance. L'abondance de bois apporte chaleur et pureté alors que l'apposition de la pierre naturelle crée un lien entre l'extérieur et l'intérieur de la résidence. 

Dans la cuisine, les designers ont ajouté une touche de couleur en installant une tuile bleu de Heats Ceramics, entreprise qu'ils affectionnent particulièrement. Le matériel utilisé pour la banquette partant du foyer et se prolongeant vers la cuisine, ainsi que celui du comptoir de l'îlot, proviennent du fournisseur Caesarstone

Les différents matériaux s'amalgament aux lattes de sapin douglas pour créer un résultat à la fois chaleureux et contemporain.  

Personnaliser l'atrium

Avec l'agrandissement de l'atrium, les architectes souhaitaient aussi ajouter des composantes qui personnaliseraient l'espace tout en donnant une touche ludique et originale à l'endroit.

Installé à l'étage de la résidence par l'équipe du Cirque du Soleil, un carré de maille de trapèze traversant l'atrium fait office de filet de sécurité et constitue un élément de jeux ou de repos, autant pour les enfants que pour les adultes. La lumière s'émanant du puit, situé juste au dessus du filet, peut ainsi descendre jusqu'au rez-de-chaussée. « Quand nous sommes arrivés, c'était plus sombre et restreint. On voulait vraiment rendre l'atrium plus vivant », explique Sophie Robitaille. La grande bibliothèque, haute de deux étages, permet aux propriétaires de la maison de ville de personnaliser leur espace de vie en y placant les livres, les souvenirs et les objets décoratifs qu'ils affectionnent. 

Le carré de maille de trapèze situé à l'étage du haut. 

«Ce qu'on veut vraiment, c'est permettre aux gens de s'exprimer dans leur architecture», conclut Sophie Robitaille.  

 

Crédit photos : Marc Cramer

comments powered by Disqus