Forum OAQ pour une politique de l'architecture au Québec

Le Forum pour une politique québécoise de l’architecture, organisé conjointement par l’Ordre des architectes du Québec (OAQ) et l’Institut du Nouveau Monde, se tiendra le 28 septembre prochain et réunira des acteurs internationaux.

Afin de traiter de l'évolution des politques de l'architecture, le grand public, les professionnels de l’aménagement et les organismes de tous les horizons sont invités au Palais des congrès de Montréal pour assister aux différentes conférences des invités provenant du Danemark, de France et de Belgique.

« Réunir des acteurs reconnus dans leur pays pour le rôle de catalyseur qu’ils ont joué dans l’avancement de la qualité architecturale au bénéfice du public est un pas de plus vers l’élaboration de notre propre politique de l’architecture », fait valoir Nathalie Dion, présidente de l’Ordre des architectes du Québec. 

Conférences

Henrik Stjernholm, architecte danois à l’origine de la première politique municipale de l’architecture au Danemark, adoptée en 1997 et première du genre en Scandinavie, ouvrira la journée. L'animateur Stéphane Bureau discutera aussi avec deux autres conférenciers. Patrick Bloche, conseiller de Paris et conseiller du 11e arrondissement délégué à l’urbanisme, parlera du rapport dont il est l’auteur et qui a conduit au lancement de la Stratégie nationale pour l’architecture en France. M. Bureau réalisera aussi une entrevue avec Chantal Dassonville, architecte et directrice générale adjointe de la Cellule architecture de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Elle présentera la mission de cet organisme, chargé notamment de gérer les marchés d’architecture et d’assurer la promotion et la diffusion culturelle de l’architecture contemporaine pour la partie francophone de la Belgique.

Le bilan de la conversation publique dévoilé

Ce forum marque également l’aboutissement d’une tournée de conversations publiques qui s’est tenue au printemps dernier à propos d'une politique québécoise de l’architecture. Son objectif était de définir des orientations en vue d’améliorer la qualité des bâtiments et des infrastructures qui nous entourent, sur les plans fonctionnel, esthétique et durable. Les Québécois ont ainsi exprimé leurs préoccupations et leurs souhaits concernant l’avenir de l’architecture au Québec, en plus de formuler les objectifs que pourrait viser une politique de l’architecture.

Une quarantaine d’instances municipales regroupant plus de 3,5 millions de personnes, dont Québec, Laval, Sherbrooke, Gatineau et 10 arrondissements montréalais, ont donné leur appui au projet de politique québécoise de l’architecture.

 

Photo d'ouverture : De gauche à droite, Henrik Stjernholm, Patrick Bloche et Chantal Dassonville. 

comments powered by Disqus