Battuto par Appareil Architecture: Le nouveau rendez-vous à l'italienne à Québec

Nouvellement ancré entre les quartiers St-Roch et Saint-Sauveur, le petit bistro d'inspiration italienne Battuto est une nouvelle adresse gastronomique au décor simple et raffiné. Découverte de cette version modernisée de la trattoria. 

Le battuto, ce hachis de légumes colorés grandement utilisé dans la cuisine italienne, prête ici son nom au chaleureux établissement d'une vingtaine de places. Le restaurant propose trois façons de vivre une véritable expérience à l'italienne. Au bar, le contact direct avec le chef et le pâtissier favorise la convivialité, mot d'ordre du concept de resto de quartier. Une zone banquette est destinée aux groupes tandis que des tables de binômes s'enchainent le long des fenêtres. L'alignement de ces places assises rappelle l'esprit des terrasses, si cher à la culture italienne. Les grandes baies vitrées permettent aussi aux passants de jeter un coup d'oeil à l'intérieur du restaurant, découvrant l'ambiance feutrée qui s'y dégage le soir.

La touche italienne se retrouve également dans la matérialité de l'espace ainsi que dans l'aménagement. «Les bistros italiens sont revêtus de marbre, de chêne blanc, de mosaïque. Ce sont toutes des textures réconfortantes, propices à la création de l'ambiance que l'on souhaitait transmettre aux clients», explique l'architecte d'Appareil Architecture, Kim Pariseau. Ces aspects classiques ont été revempés grâce aux détails minutieux qui apportent au projet son unicité. Pour l'architecte, c'est ce qui donne au design sa véritable richesse; les crochets et tabourets sur mesure, la cimaise de bois à demi-mur, la fine touche de couleur sur les suspensions, le ruban de mosaïque qui englobe le comptoir. «Au final, tout dans cet étroit local a été minutieusement choisi afin de favoriser des items de qualité, ce qui apporte de l'intemporalité à l'établissement», ajoute Kim Pariseau.

Le studio Hamster et co. signe la fabrication des luminaires sur mesure tandis que c'est à l'ébéniste Niconova que l'on doit la fabrication des éléments en bois. Le travail artisanal attribue une certaine dimension québécoise au projet inspiré de l'Italie. Le projet a été réalisé avec la participation d'Origo Services de construction.

 

Crédit photo: Félix Michaud

 

comments powered by Disqus