Aménagement d'un centre culturel moderne dans un village du Nunavik

La firme Blouin Orzes architectes a conceptualisé un nouveau centre culturel à la fine pointe de la technologie situé dans un village de la région éloignée du Nunavik. Le nouveau bâtiment permettra la diffusion de la riche culture Inuit entre les différentes communautés.

Même s'ils vivent dans des communautés extrêmement éloignées les unes des autres, les Inuits du Nunavik n’hésitent pas à faire de longues distances par la voie des airs pour rendre visite à leurs pairs ou pour prendre part à un événement culturel significatif. Depuis l’automne 2017, les 10 000 résidents qui habitent l’une de ces 14 communautés, le Village nordique de Kuujjuaraapik, disposent maintenant d'un nouveau centre culturel moderne. 

Pour les concepteurs de Blouin Orzes architectes, cette construction en région nordique a impliqué une importante planification à très long terme. L'équipe a dû consulter les membres de la communauté et aussi accompagner les clients au cours des différentes étapes du projet, une organisation qui peut bien souvent s’échelonner sur plusieurs années. Le financement a également constitué un défi de taille, puisque les coûts de construction dans cette région sont parfois trois fois plus élévés qu'au sud du Canada. 

Le village nordique de  Kuujjuaraapik 

Le centre devait au départ recevoir les très populaires Jeux Inuit. Le bâtiment a été conçu pour se prêter à toutes sortes d’activités, allant de la danse, aux chants et accueillant des performances de toutes sortes. L’édifice est recouvert de planches de bois prépeint et de panneaux d’acier. La vive couleur jaune des planches rappelle la présence de la dune de sable sur laquelle est construit le village, une situation peu commune puisque la plupart des villages nordiques reposent habituellement sur le pergélisol.

Le nouveau bâtiment d'une superficie de 680 mètres carrés a été construit à l’embouchure de la Grande Rivière de la Baleine. Asymétrique, le volume extérieur semble avoir été sculpté par les forts vents hivernaux. À l'entrée, une structure légère rappelle le portique de l’église voisine, le plus ancien bâtiment du village.

La rampe de béton qui facilite l’accès à l’entrée offre aux enfants un espace de jeu, mais représente aussi un lieu de rassemblement pour les adultes. À l'extérieur, les lignes de la façade principale se prolongent vers l’intérieur, créant une volumétrie dans le hall d’entrée. Cet espace est le seul à être doté de grandes ouvertures, puisque la fonction des lieux et les coûts de chauffage élevés n'ont pas justifié l’installation de fenêtres supplémentaires.

Le lobby du centre culturel donne directement sur la salle de spectacles qui peut accueillir jusqu'à 300 personnes. Le lieu est doté de sièges rétractables et d'un équipement scénique de pointe. Un système de traduction et de vidéoconférence permet également la tenue d’assemblées entre les membres de la communauté. 

Le bâtiment s'est mérité une Mention spéciale dans le cadre de la dernière édition des Grands Prix du Design

Fiche technique

Client : Administration régionale Kativik et le Village nordique de Kuujjuaraapik
Ingénieurs : Axor Experts Conseils
Scénographie : Scéno Plus 
Entrepreneur, construction : EDC NORD
Entrepreneur, scénographie : XYZ Technologie culturelle
Artiste : Moses Weetaltuk

 

Photos : Blouin Orzes architectes

comments powered by Disqus