Crew Collectif & Café: « l'équilibre » entre patrimonial et contemporain

Crew lançait au printemps dernier le Crew Collectif & Café, un espace de travail collaboratif installé à l'intérieur d'un édifice patrimonial. Entretien avec Henri Cleinge, architecte des lieux, qui discute du défi de faire dialoguer intervention contemporaine et patrimoine de façon réfléchie.

henri cleinge

crédit: Tomek Zemla

Installé dans l'ancien édifice de la Banque Royale du Canada, dans le Vieux-Montréal, le Crew Collectif & Café est un espace de 12 000 pieds carrés qui remplit une triple fonction: celle d'un café ouvert au public, d'un espace locatif de «co-working», et une aire de bureaux privés.

Selon Henri Cleinge, le projet de Crew Collectif & Café représentait l'occasion de faire une «intervention réfléchie», dans l'optique de «l'harmoniser au bâtiment existant». «L’architecture contemporaine met en évidence le patrimoine; en revanche, le patrimoine met en évidence l’intervention contemporaine», illustre Henri Cleinge. 

Cet édifice était toutefois l'hôte de nombreuses contraintes, patrimoniales pour la plupart. Entre autres, de grands guichets de banque, faits de marbre et de laiton, devaient être conservés, tout comme un immense plafond de 50 pieds, situé dans le hall du bâtiment.

«Ce qu’on avait comme coquille existante, explique Henri Cleinge, c’était de la pierre aux murs, du marbre au sol, les guichets en marbre et en laiton, et ce plafond extraordinaire, avec son travail de plâtre et de peinture. Notre intervention est venue rejoindre les éléments existants, mais en y ajoutant une palette de matériaux discrets: le verre, le béton, le chêne blanc et l'acier roulé à chaud.» Le recouvrement des murs et des salles de conférence avec de l’acier plaqué laiton exemplifie cette volonté de discrétion, puisque «ce matériau est une réplique qui dialogue avec les multiples éléments en laiton» du bâtiment, souligne l'architecte.

Une question d'équilibre

Au-delà de son aspect matériel, la qualité d'une intervention réussie réside également dans son application pratique. Pour Henri Cleinge, l'un des éléments principaux du projet Crew Collectif & Café se situe dans la «fluidité» présente entre les différentes fonctions, alors que l'architecte était désireux d'apporter une certaine flexibilité au lieu.

«Les guichets formaient une barrière naturelle entre l'espace café, ouvert au public, et les lieux de travail situés à l'arrière, indique Henri Cleinge. En localisant les salles de conférence derrière les guichets, ils deviennent ainsi un tampon entre la zone du café et celle des bureaux permanents. C'est devenu comme une petite frontière architecturale, qui fait le lien entre les différentes fonctions».

L'intervention représentait toutefois un défi, surtout que le projet de Crew impliquait des responsabilités d'infrastructure liées à l'aspect historique du bâtiment, construit entre 1926 et 1928. «Le patrimoine, il faut savoir le recycler, mais tout en trouvant l’équilibre pour ne pas trop le transformer, pour ne pas trop le charcuter, explique Henri Cleinge. Il faut savoir faire revivre l'espace, mais tout en n’essayant pas de faire du faux-vieux.»

Estimant avoir observé une évolution au fil de sa carrière dans les attitudes envers le patrimoine, alors qu'on l'a quelquefois préservé de façon très artificielle, Henri Cleinge conclut que «ce qu’il ne faut pas faire, c’est de traiter le patrimoine de façon muséale. Il faut plutôt le faire vivre et savoir le recycler sans quoi, il devient comme un objet que personne ne touche.»

*En couverture et en galerie d'images: photographies du projet. Crédits: Adrien Williams

comments powered by Disqus