Ordre et quiétude, au diapason scandinave

Que de modernité pour cette belle cinquantenaire, à la volumétrie et orthogonalité rigoureuses ! La patine du bois et les tons feutrés viennent l'adoucir avec une simplicité désarmante. Une réalisation de EM Architecture

Appréciant son ancien appartement du Plateau Mont-Royal (voir le projet Esplanade), le propriétaire, un Suédois, a voulu en reproduire les qualités spatiales dans sa nouvelle résidence à la façade en pierres grises, dans l’arrondissement Outremont. Un « bon volume », pour reprendre les termes de Maria Rosa Di Ioia, la designer d’intérieur d’EM Architecture, à propos de la résidence qui date de 1965 qu’elle et sa collègue architecte Émilie Bédard ont eu le mandat de rénover, en 2015.

 « Par sa forme carrée et sa structure simple, cette maison représente bien notre client : un  homme organisé qui à l’œil pour l’architecture et le design et qui aime les choses droites, alignées, simples et solides... comme nous, » explique Maria Rosa Di Ioia.

 « Par sa forme carrée et sa structure simple, cette maison représente bien notre client : un  homme organisé qui à l’œil pour l’architecture et le design et qui aime les choses droites, alignées, simples et solides... comme nous, » explique Maria Rosa Di Ioia.

Le  rez-de-chaussée décloisonné trouve enfin grâce auprès des propriétaires, un couple de jeunes professionnels à la vie active, qui aiment recevoir leurs amis. Le design établit un rapport étroit entre l’intérieur et l’extérieur : une circulation fluide et une lumière naturelle ininterrompue, venant des larges fenêtres à l’avant et à l’arrière. L'ajout d’une fenêtre en bandeau dans la cuisine offre maintenant une vue imprenable sur le jardin.

Structure porteuse conservée et rafraîchie, l’escalier en colimaçon comporte le même acier noir mat des structures et le merisier huilé teint légèrement gris des planchers et du mobilier sur mesure, tel que la banquette du salon et l’étagère du coin-détente. Cette linéarité similaire fait office de dialogue formel, dans un souci de cohérence sur chacun des trois étages. La couleur gris-vert et le camaïeu de gris renforce la notion de nordicité; les murs blancs, celle de continuité entre les étages. Enfin, geste créateur radical du projet, le vestibule vitré constitue un élément frontière magistral; un référentiel acier-verre qui réussit en présence du bois omniprésent à unifier l’ensemble et authentifier l’essence scandinave des lieux.

comments powered by Disqus