Villes intelligentes : New-York branchée et plus résiliente

Après l’exemple de Copenhague, verte et connectée, voici comment New-York, une autre ville intelligente, parvient à mettre la technologie au service de ses citoyens et du monde de demain. Voici quelques initiatives de la grosse pomme pour devenir plus branchée, mais aussi plus résiliente...

Observatoire urbain, pour la ville de demain

Deux caméras (une standard et une infrarouge) ont été installées sur le toit d'un bâtiment de Brooklyn, afin de prendre des photographies du sud de Manhattan jusqu'à son centre, à toutes les 10 secondes. L’objectif ? Récolter des données, que ce soit sur les trajets empruntés par les citoyens, la consommation énergétique (lumières, voitures, etc.), comment la température fluctue à certains endroits, ou encore les heures de fréquentation des parcs, tout ça, afin de penser le New-York de demain en fonction de ses ''utilisateurs''.

Ce projet, est d’ailleurs l’un des premiers de l'Observatoire urbain du Centre de la science et du progrès urbain, associé à l'Université de New York. Une fois récoltées, analysées et intégrées, ces données permettent aux différents experts du centre de se pencher sur des manières d’améliorer la ville, que ce soit tant en terme de design, ou de sécurité (protection contre les problèmes environnementaux, etc.).

Le Digital Roadmap

Si la ville intelligente rime avec meilleur accès à l’information et la connaissance, New-York se retrousse les manches pour donner un meilleur accès au Wi-Fi dans les lieux publics. C’est pourquoi, en plus d’avoir un accès gratuit à Internet dans une soixantaine de parcs, la ville fait aussi en sorte qu’on puisse se connecter dans une centaine de stations de métro... et promet l’accès au réseau sans fil dans 277 stations en 2017.

De cabines téléphoniques à bornes numériques

Avec le projet LinkNYC, 7500 bornes de téléphones publics, deviennent actuellement des hotspots Wi-Fi à très haut débit, mais aussi des bornes numériques. Les New-Yorkais pourront en tout temps y recharger leur téléphone, faire un appel d’urgence ou simplement profiter de l’accès Internet s’étendant dans un rayon de 45 mètres à chaque borne.

Une plateforme interactive, City 24/7, sera également déployée sur plusieurs de ses écrans à travers la ville, pour donner accès à toutes sortes d’informations ; sur les commerces, les transports, le stationnement, les attraits touristiques, et on en passe. Mais non seulement, les écrans veulent également permettre une meilleure communication ville-citoyens, par exemple en transmettant de l’information en temps réel en situation d’urgence. En plus de rendre service aux citoyens et de donner une deuxième vie à ces cabines désuètes, ces bornes pourraient aussi rapporter plusieurs millions à la ville, en devenant des supports publicitaires. Bref, un modèle qui pourrait bien être imiter par de nombreuses villes.

 

* Ce texte fait partie d'une série d'articles sur les expériences inspirantes en technologie, présentée par TKNL.

comments powered by Disqus