L'évolution du langage numérique : de l'écran tactile à la gestuelle

La réalité augmentée deviendra-t-elle un incontournable dans nos vies ? Cela dépendra en bonne partie de sa convivialité. Tout comme le clavier et la souris ont contribué à implanter l’ordinateur dans notre quotidien, la réalité augmentée devra développer un langage que tous peuvent apprendre et adopter…

Nous sommes tous familiers et adeptes du langage tactile, la langue maternelle de nos smartphones et tablettes. Avec les nouvelles technologies de réalité virtuelle ou augmentée, le langage tactile est par contre lui aussi amené à évoluer. Voici quelques éléments pour déchiffrer ce langage et entrevoir les possibilités qu’il nous réserve.

Langage et expérience haptique

Le langage haptique est lié au toucher, autrement dit, il use de sensations tactiles et non de mots pour transmettre des informations. Si la technologie n’est pas nouvelle - effets visuels, sons et vibrations sont déjà employés un peu partout - l’intérêt de développer ce langage, comme l’explique John Underkoffler, est d’enrichir nos interactions, que ce soit avec des appareils, des objets, ou l’espace physique.

Pourquoi avoir recours à des gestes en plus de la voix ? Puisque le langage tactile pourrait nous permettre d’être plus efficace, plus rapide et même plus créatif... À titre d’exemple, des textures à l'écran (rugueuse, lisse, etc.), pourraient venir optimiser nos expériences et trouver une série d’applications, dans le monde du divertissement immersif, mais aussi en médecine, en communication et en design. Des dispositifs permettant de créer des effets texturés virtuels et d’être ressentis par les doigts de l'utilisateur, comme des éléments physiques, aux signaux tactiles servant à nous informer, le sens du toucher pourrait faire passer la réalité augmentée au niveau supérieur.

Et si vous rêviez de faire comme les protagonistes de Minority Report et pouvoir contrôler des interfaces d'un simple balayage de la main, réjouissez-vous, c’est ce que les gants intelligents ou encore le Leap Motion veulent concrétiser. Permettant à l’utilisateur de toucher et contrôler virtuellement l’objet saisi, la technologie combinée au casque HoloLens ou Oculus Rift, viendrait ainsi concrétiser les interactions grâce au sens du toucher et permettre l’immersion totale…

D'ailleurs, le casque HoloLens est muni de capteurs de mouvements faisant appel à la gestuelle pour créer et interagir avec des hologrammes. En plus d’un processeur et d’une puce graphique, le casque peut donc détecter et interpréter des gestes, en plus de la voix. Vous pourrez donc utiliser votre bras et votre main comme une souris d'ordinateur. Et les modèles 3D que vous aurez créé en portant le HoloLens grâce à cette gestuelle, pourront ensuite être envoyer à une imprimante 3D pour les rendre bien réels...

Ces nouveaux langages pourraient ainsi changer non seulement notre manière d'interagir avec les machines et la technologie, mais aussi, avec la réalité.

 

* Ce texte fait partie d'une série d'articles sur les expériences inspirantes en technologie, présentée par TKNL.

comments powered by Disqus