Sagesse radicale pour une entreprise

Cette semaine, trêve de technologies ou d’expériences événementielles, faisons place à la gestion et aux humains derrière les organisations…

Dans quel type d’organisation évoluez-vous ? À quel point êtes-vous impliqués et stimulés dans cet écosystème ? Avez-vous le sentiment d’exploiter votre plein potentiel, ou bien de tenter de cadrer dans un moule trop petit pour vous ?

Plusieurs organisations tentent depuis des lustres de former ou plutôt de formater des individus afin qu’ils cadrent dans le moule corporatif. Cette approche implique de planifier, organiser, diriger, contrôler… Épuisant pour les gestionnaires, contraignant pour les employés, et dysfonctionnel pour les organisations.

À l’opposé du spectre, certains entrepreneurs adoptent une philosophie de gestion beaucoup plus libérée… et leur nombre ne cesse de croître. Pourquoi aborder le sujet ? Parce qu’il s’agit de notre fer de lance en matière de gestion. Y sommes-nous parvenus ? Disons que c’est un travail en constante évolution et qu’aucun manuel d’instructions a été fourni !

Changer nos propres croyances en matière de gestion implique de faire des essais, des erreurs, d’explorer et d’apprendre.

Le droit à l’autodétermination

Nous croyons que les individus qui composent l’équipe doivent avoir le pouvoir ou plutôt le devoir d’influencer le cours des choses, de choisir leurs coéquipiers, de gérer leur temps, d’évoluer à la hauteur de leurs aspirations… et de leurs efforts. Les notions d’ancienneté, d’éducation ou de hiérarchie laissent ici place à la créativité, l’implication et la collaboration. Pas de rapports d’activité, pas d’horaires fixes, pas d’outils de contrôle; que des objectifs à atteindre.

Dans le même ordre d’idées, pourquoi tenter de cadrer un individu dans une fonction spécifique ? Il nous semble beaucoup plus efficace de définir ses responsabilités en fonction de ses aptitudes naturelles. Tant qu’à y être, pouvons-nous encourager nos employés à s’épanouir ailleurs que dans le cadre de leurs fonctions ? Et est-ce que cette approche aurait un impact sur leur implication au sein de l’entreprise, de leur « niveau de bonheur » et de leur créativité ? Assurément.

Dans notre équipe, on compte un représentant qui opère un B&B, un producteur qui vient tout juste de lancer un second restaurant et un directeur technique qui gère son propre studio d’enregistrement depuis maintenant plus de 10 ans. Et il ne s’agit là que de quelques exemples.

Ricardo Semler, l’entrepreneur Brésilien à la tête de Semco, nous livre sa vision de la sagesse radicale pour une entreprise dans cette conférence TED particulièrement inspirante. Bon visionnement.

* Ce texte fait partie d'une série d'articles sur les expériences inspirantes en technologie, présentée par TKNL.

comments powered by Disqus