Une façade durable et écologique aux couleurs de la STM

En janvier 2014 se terminait le projet du nouveau centre de transport Stinson de la Société de transport de Montréal (STM) situé dans l’arrondissement Saint-Laurent. C'est la firme Lemay, de concert avec Céragrès, qui a vu à la conception architecturale du nouveau bâtiment.

Dans son mandat, Lemay avait pour mission d’intégrer le nouveau bâtiment au secteur d’immeubles résidentiels, mais ce sans augmenter la pollution visuelle ou celle de l'air. Céragrès s’est donc allié aux architectes du projet pour créer un revêtement extérieur durable et écologique.

«  Dans un contexte d'écoconception comme celui-ci, le traitement HT est ce qui rend ce produit si intéressant pour Lemay, car il agit comme purificateur de l'air ambiant. Installer 25 000 pieds carrés de façade ventilée équivaut à planter environ une centaine d'arbres tout autour du centre de transport, une véritable petite forêt en pleine ville! » Amélie Boulet, représentante technique - façade ventilée.

Par sa longue passerelle d'un jaune éclatant, on reconnaît dès le premier coup d'oeil la teinte que l'on retrouve sur le logo de la STM. Dédiée aux bureaux administratifs de la société, la passerelle est recouverte d’une façade ventilée en céramique, un produit novateur distribué par Céragrès. Celle-ci est parfaitement adaptée aux rudes hivers auxquels le Québec n'est pas étranger, et ne subit aucune décoloration au contact des rayons UV, ce qui lui permet de conserver son éclat tout au long de sa vie. Elle est aussi reconnue pour sa durabilité et sa souplesse d'utilisation. 

Rien ne peut s’accrocher à sa paroi qui se nettoie automatiquement au contact de l’eau. La pluie agit donc à titre de purifiant naturel, ce qui permet d’économiser considérablement en frais énergétiques. Ceci est rendu possible grâce à une solution hydrophile avec laquelle les panneaux de céramique sont traités, ce qui procure des propriétés autonettoyantes ainsi qu'antibactériennes au revêtement. 

L’utilisation d’une façade ventilée pour un centre de transport est d’autant plus intéressante lorsque le matériau contribue à améliorer la qualité de l’air environnante. L'émail des panneaux de céramique contient un catalyseur qui s'active au contact de la lumière. Celui-ci transforme les polluants provenant des autobus en composants inoffensifs, tels que des sels minéraux. Cette action est le résultat de la technologie HT qui nettoie l’air et la désodorise en même temps. Elle agit de la même façon que si l'on plantait des arbres tout autour du bâtiment.

comments powered by Disqus