Le bruit, bientôt une source d’énergie?

Si un son, ou même une simple vibration, devenait source d'électricité ; comment le bruit affecterait-il la conception des objets et de l'espace ? Une réflexion qui s'impose...

C'est que Microsoft, en collaboration avec des chercheurs de la Queen Mary University de Londres, travaillent depuis quelques temps à mettre au point un procédé (un nanogénérateur plus précisement) capable de transformer le bruit, en électricité. Et ce ne sont pas les seuls à envisager cette ''nanorévolution'', qui pourrait permettre de recharger bien plus que les batteries de nos appareils mobiles.

Mais d’abord, de quoi s’agit-il? Il s’agit d’un fil d’oxyde de zinc 50.000 fois plus fin qu'un cheveu et permettant la transformation d’ondes produites par le bruit, en électricité. Imaginez maintenant les possibilités dans le milieu événementiel ou en design et architecture.

De pollueur à source d’énergie

« Si les ondes sonores peuvent donc être transformées en énergie, il devient ainsi possible d’utiliser la musique, le trafic routier, les chants d’un stade ou encore sa propre voix pour recharger un téléphone », peut-on lire notamment sur le site de Solucom.

Le procédé devrait du moins, permettre de recharger toute une série d’appareils électriques, mobiles ou pas. La planète nous en sera aussi sans doute reconnaissante, considérant qu’un des objectifs premiers de l’invention est de remplacer les batteries au lithium.

Des possibilités bien plus ''grandioses'' sont toutefois déjà envisagées : du carrelage aux trottoirs en passant par les rames de métro, le procédé semble être transposable à bien des contextes. À quand les gratte-ciel convertissant une partie de la pollution sonore de la ville en électricité ? À sans doute plus tôt qu’on ne le pense...

 

* Ce texte fait partie d'une série d'articles sur les expériences inspirantes en technologie, présentée par TKNL.

Source image: Queen Mary University of London

comments powered by Disqus