Une boutique haut de gamme inspirée d'un appartement

La marque de mode pour hommes École de Pensée a réalisé l'aménagement aux influences industrielles de sa boutique éponyme de Montréal, un environnement épuré et accueillant rappelant l'intérieur d'un logement résidentiel. 

L'équipe de concepteurs de ce projet commercial a passé plus de 250 heures à façonner les murs texturés à l'aspect usé de la boutique située sur l'avenue Laurier Ouest. Au départ du projet, l'idée était de faire en sorte que le décor de l'espace d’une superficie de 1 888 pieds carrés rappelle celui d'un appartement élégant. 

Le plus gros défi consistait à réaliser le fini rugueux du mur, que l'équipe a créé en plusieurs heures de travail à l'aide de truelles et d'éponges, et à partir d'eau, de plâtre, de colle et de différentes teintes de peinture en vaporisateur. Ce choix de finition murale contraste harmonieusement avec le côté « propre » de la boutique, représenté par les lignes franches des moulures, les planchers lisses en bois, les pièces de mobilier raffinées et la palette de couleurs monochromes. 

Évoquant cette idée d'un « appartement-boutique », les vêtements ont été suspendus à des présentoirs, un clin d'oeil à ce système de rangement privilégié dans les espaces résidentiels, alors que des étagères parsemées d'accessoires ornementent les murs du lieu minimaliste. 

La boutique École de Pensée s’est également associée à un atelier de découpe d’acier local afin de personnaliser les structures géométriques de l'espace, allant de la conception en gradins à l'installation de rails au plafond. Faisant office de plateforme pour les chaussures, les blocs de béton de tailles différentes donnent une esthétique industrielle qui constraste avec le raffinement du lieu. 

Quelques détails et pièces de mobilier appuient cet aménagement inspiré d'un logement résidentiel, comme le canapé, la chaise tissée, la commode de bois et les diverses plantes disposées dans l'espace. 

L'équipe a également choisi des produits du céramiste Hasami Porcelain, du verrier Toyo-Sasaki et de la ligne d’objets apothicaire danoise Frama pour ajouter une touche décorative singulière à la boutique. 

Photos : École de Pensée
Source : Dezeen 

comments powered by Disqus