Un projet pilote sur la gestion locale des eaux de pluie

Pensé en réponse aux enjeux climatiques, le projet pilote, intitulé Ruelles bleues-vertes, souhaite développer un système de gestion des eaux de pluie dans les ruelles de la métropole afin de réacheminer la ressource vers les jardins environnants. 

Le concept initial vise à débrancher les drains posés sur les toitures des bâtiments afin de détourner les eaux de pluie des égouts qui seront plutôt acheminer vers les infrastructures vertes aménagées dans les ruelles.

Le système de répartition devrait être installé dans deux ruelles montrélaises, soit l'une située dans le quartier Mercier-Hochelaga-Maisonneuve (dans le quadrilatère des rues Saint-Clément, Viau, Rouen et Ontario) et l’autre dans la ruelle le Ber de l’arrondissement Sud-Ouest.

Le projet pilote prévoit détourner 9000 m3 d’eau de ruissellement par année, ce qui permettrait d’augmenter d'environ 600 m2 l’espace réservé à la végétation des ruelles. 

En entrevue sur la plateforme du forum Novae, la directrice générale du Centre Écologique Urbain de Montréal (CEUM), Véronique Fournier, parlait d'un « outil susceptible de réduire les impacts des événements météorologiques extrêmes liés aux changements climatiques ». 

Au niveau des bienfaits écologiques, le détournement permettra notamment de réduire les îlots de chaleurs ainsi que les débits de pointe dans le réseau, de diminuer les reflux dans les cours d’eau, et donc d'amoindrir l'érosion des berges, d'offrir une résistance aux inondations et finalement, d'augmenter la présence de végétation afin de favoriser la biodiversité. 

La prochaine étape d'implantation visera à mettre en place une étude de faisabilité qui examinera plus profondément les aspects techniques, scientifiques et réglementaires entourant le projet. 

 

Crédit photo d'ouverture : Regroupement des écoquartiers 

Source : Novae, d'après un texte de Marie Allimann. 

comments powered by Disqus