Restaurant La Cochonne Rit : plonger dans un coffre aux trésors

Le propriétaire d’un steak house de Chambly qui souhaitait ouvrir un nouveau restaurant de fruits de mer a plutôt opté pour un agrandissement via le local adjacent, qui venait de se libérer. Retour sur une intégration réussie signée ISSADESIGN.

Un effet miroir

L’approche proposée pour unifier les deux espaces s’est articulée autour du concept de surf & turf. Du côté droit, on retrouve la partie turf, c’est-à-dire le steak house existant avec ses boiseries sombres. Du côté gauche, la partie surf, aménagée dans des teintes lumineuses pour faire place au nouveau restaurant de fruits de mer. Les mêmes chaises munies d’une assise dorée meublent les deux espaces; seule la couleur du bois diffère (blanc pour le restaurant de fruits de mer et brun pour le steak house). « C’est vraiment comme si on regardait dans un miroir et qu’il y avait un côté où tout était brun et foncé et que de l’autre côté, tout était clair », résume Roxane Kandell, designer chez ISSADESIGN.

Au centre se trouve la section bar, où se juxtaposent des éléments issus des deux univers : céramique blanche qui renvoie à l’aspect surf et bois foncé qui rappelle l’ambiance turf.

Section bar située entre les deux univers

Une ambiance bord de mer

Différents éléments donnent un caractère maritime au restaurant. Le bar a été recouvert d’une céramique Ramacieri Soligo peinte à la main qui évoque l’eau et les vagues. Aux murs, un faux fini alliant deux tons de blanc aux lustres différents rappelle l’intérieur d’un coquillage.

Les fruits de mer offerts au menu sont, quant à eux, mis en évidence grâce au vivier à homards et à l’énorme bar à huîtres sur glace, tous deux conçus par la firme. Véritables attractions, ces pièces de mobilier sur mesure font en sorte que les places au comptoir sont les plus populaires de l’établissement.

Partie surf de l'établissement

Des accessoires bien choisis

« Tout a commencé quand le client a trouvé un casque de scaphandrier vintage, qui était en laiton. Alors on s’est dit : pourquoi ne pas intégrer le laiton ? », explique Marie-Ève Issa, designer fondatrice de la firme. Ainsi, luminaires, tringles à rideaux, repose-pieds et pompes à bières ont été sélectionnés dans ce matériau. De vieilles images ont été imprimées sur du vinyle doré, puis encadrées et mises en lumière comme d’authentiques œuvres d’art.

Le client du projet s’est même laissé prendre au jeu, faisant des virées dans les ventes de garage du Maine pour y dénicher des accessoires décoratifs couleur laiton. Ce décor riche et foisonnant occasionne des découvertes à chaque visite.

Une touche de folie

L’équipe d’ISSADESIGN s’est éclatée avec les salles de bain. Chaque cabinet de toilette a son propre thème, illustré par un audacieux papier peint aux motifs de méduses, poissons, sirènes ou coquillages. Sur la mosaïque blanche du plancher ont été dessinés, en noir façon pixels, un poisson ou un cochon, tout dépendant de la section du restaurant où se situe la salle de bain. Enfin, des auges à cochon font office de lavabos.

Marie-Ève Issa est heureuse d’avoir osé. « J’avoue que mon coup de cœur, ce sont les salles de bain, parce qu’on n’est vraiment pas papier peint d’habitude, c’est rare qu’on en met dans nos projets. J’étais vraiment contente que le client accepte. Quand tu entres et que tu fermes la porte, l’expérience est là ! »

 

 

Fiche technique

Entrepreneur : BAC
Ébénisterie : DCorp Concept
Dessus de comptoir : Unik Parquet
Bar à huîtres : Tzanet
Céramique : Centura, Stone Tile et Ramacieri Soligo
Papier peint : Metro Wallcoverings
Peinture : Benjamin Moore
Chaises : Keca

Crédit photos : Félix Michaud

 

comments powered by Disqus